Aller au contenu principal

Un 55e Festival de la Viande d'Evron en une seule journée

L'édition 2020 du Festival de la Viande pourrait se tenir uniquement le vendredi 4 septembre. C'est du moins le sens du projet des organisateurs, en attente d'une décision préfectorale.

L'affiche est prête. Les organisateurs aussi...
L'affiche est prête. Les organisateurs aussi...
© Association des producteurs de la vallée de l'Erve

Si le coronavirus a annulé ou reporté bon nombre de manifestations, le bureau du Festival de la Viande d'Évron a tout de même tenu à proposer un projet aux éleveurs et aux commerçants de viande. « On sera sur une seule journée, comme pour la vente de Noël. Ce sera un vendredi, comme cela nous pourons rester entre professionnels », explique Jean-Yves Renard, président de l'Association des producteurs de la vallée de L'Erve, organisatrice de l'événement. Un événement qui doit avant tout « permettre de vendre les animaux qui sont déjà en préparation ». L'animation sera donc uniquement autour des bovins de qualité bouchère et des reproducteurs. Pas beaucoup d'informations à présent sur les races à venir. « Les Charolais sont toujours intéressés, les autres races seront les bienvenues... »

Du côté des ovins, un concours aura lieu, « a minima », ne serait-ce que pour choisir le Bleu du Maine qui se rendra, début 2021, au National à Paris.

Reste une inconnue, et elle est de taille : la décision des autorités préfectorales d'accepter ou non le projet proposé pour l'organisation de ce 55e Festival. « Nous aurons passé le 31 août et la restriction des rassemblements de plus de 5 000 personnes en extérieur. Et nous ne serons pas 5 000, car seuls les professionnels pourront venir », veut encore rassurer le président Renard. Affaire à suivre...

A suivre aussi sur : http://cc-coevrons.fr/festival/

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53