Aller au contenu principal

Un 55e Festival de la Viande d'Evron en une seule journée

L'édition 2020 du Festival de la Viande pourrait se tenir uniquement le vendredi 4 septembre. C'est du moins le sens du projet des organisateurs, en attente d'une décision préfectorale.

L'affiche est prête. Les organisateurs aussi...
L'affiche est prête. Les organisateurs aussi...
© Association des producteurs de la vallée de l'Erve

Si le coronavirus a annulé ou reporté bon nombre de manifestations, le bureau du Festival de la Viande d'Évron a tout de même tenu à proposer un projet aux éleveurs et aux commerçants de viande. « On sera sur une seule journée, comme pour la vente de Noël. Ce sera un vendredi, comme cela nous pourons rester entre professionnels », explique Jean-Yves Renard, président de l'Association des producteurs de la vallée de L'Erve, organisatrice de l'événement. Un événement qui doit avant tout « permettre de vendre les animaux qui sont déjà en préparation ». L'animation sera donc uniquement autour des bovins de qualité bouchère et des reproducteurs. Pas beaucoup d'informations à présent sur les races à venir. « Les Charolais sont toujours intéressés, les autres races seront les bienvenues... »

Du côté des ovins, un concours aura lieu, « a minima », ne serait-ce que pour choisir le Bleu du Maine qui se rendra, début 2021, au National à Paris.

Reste une inconnue, et elle est de taille : la décision des autorités préfectorales d'accepter ou non le projet proposé pour l'organisation de ce 55e Festival. « Nous aurons passé le 31 août et la restriction des rassemblements de plus de 5 000 personnes en extérieur. Et nous ne serons pas 5 000, car seuls les professionnels pourront venir », veut encore rassurer le président Renard. Affaire à suivre...

A suivre aussi sur : http://cc-coevrons.fr/festival/

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Comment gagner de l’argent en vérifiant simplement votre ration ?
En élevage laitier, plus de 50 % des charges opérationnelles sont liés à la nutrition. Optimiser l’efficacité alimentaire est…
Convois agricoles : les règles pour circuler en sécurité
Un convoi agricole en règle, c’est éviter les risques pour soi et pour les usagers. Avec du matériel de plus en plus imposant,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53