Aller au contenu principal

Semis de prairies sous couvert : technique plébiscité par les éleveurs

Une enquête sur l’utilisation du semis de prairie sous couvert par les éleveurs a été menée au printemps 2020 par la Chambre d’agriculture dans le cadre du projet Procerherb. Objectif : mieux connaître les pratiques du terrain et comprendre les éventuels freins.

Prairie multiespèces semée sous couvert de sorgho multicoupe et trèfle
d’Alexandrie au printemps : une technique à approfondir découverte lors
de l’enquête.
Prairie multiespèces semée sous couvert de sorgho multicoupe et trèfle
d’Alexandrie au printemps : une technique à approfondir découverte lors
de l’enquête.
© CAPDL

Cette technique est testée depuis 2011 par la Chambre d’Agriculture, avec des résultats concluants. Au total, 115 agriculteurs et 22 conseillers agricoles ont répondu à l’enquête. Le semis sous couvert est utilisé depuis moins de 3 ans par la moitié des agriculteurs qui le pratiquent, signe que la technique se diffuse ! Plus de 80 % des éleveurs sont satisfaits de la qualité d’implantation de la prairie : réussite de l’implantation de la prairie, rendement herbe + couvert la 1re année, portance du sol au début du printemps, propreté, date de semis plus souple, pérennité de la prairie, taux de légumineuses Les principaux écueils sont : une baisse du rendement lorsque la céréale ou le méteil est récolté en grains, l’organisation nécessaire pour réaliser deux semis consécutifs, le choix d’une date de récolte optimale en ensilage, et le fait que le couvert étouffe parfois la prairie. En revanche les éleveurs enquêtés témoignent que les trèfles s’implantent bien et la contrainte de ne pas pouvoir désherber ne leur pose pas de problème.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53