Aller au contenu principal

Rendez-vous le 25 janvier à Cossé-le-Vivien

Biodiversité, agriculture, sol et environnement (Base) : une nouvelle journée se tiendra le vendredi 25 janvier 2019 à Cossé-le-Vivien. La journée débutera dès 9h30 au restaurant de la Gare à Cossé, avec, pour fil directeur, un retour sur plus de 20 années d’expérimentations en agriculture de conservation en Suisse. Interviendra Wolfgang Sturny, conseiller agronome et responsable du service de la Protection des sols du canton de Berne, en Suisse. Il présentera ses expérimentations en agriculture de conservation pratiquées sur la plateforme d'essais d’Oberacker. Une plateforme sur laquelle les essais sont conduits « en bas niveau d’intrants ». Il dressera aussi le bilan « de 6 ans de comparaison de fumure classique et Kinsey avec les effets sur le rendement et la teneur en éléments nutritifs du sol ».
Seront aussi présentés des essais de semis précoces de céréales, réalisés dans « un but de forte réduction, voire de suppression de glyphosate et sans travail du sol ». Raphaël Lauper, agronome spécialisé dans le matériel de semis, présentera, lui, de nouvelles techniques de semis.
L’après-midi, Benoît Saget, agriculteur à Cossé, adepte de l’agriculture de conservation depuis une quinzaine d’années, expliquera ses pratiques basées sur des couverts permanents, ainsi que ses premiers essais en cours sans glyphosate.

Pratique : rendez-vous le vendredi 25 janvier dès 9h30, au restaurant de la Gare, à Cossé-le-Vivien. Tarifs : adhérents Base 20 € ; non adhérent : 40 € ; avec l’adhésion Base 2019 : 50 €. Repas au restaurant : autour de 15 €.

Inscriptions par mail, base.floriaud@orange.fr, avant le 22 janvier.

Biodiversité, agriculture, sol et environnement. Une nouvelle journée Base (pour « Biodiversité, agriculture, sol et environnement ») se tiendra le vendredi 25 janvier 2019 à Cossé-le-Vivien. La journée débutera dès 9h30 au restaurant de la Gare à Cossé, avec, pour fil directeur, un retour sur plus de 20 années d’expérimentations en agriculture de conservation en Suisse. Interviendra Wolfgang Sturny, conseiller agronome et responsable du service de la Protection des sols du canton de Berne, en Suisse. Il présentera ses expérimentations en agriculture de conservation pratiquées sur la plateforme d'essais d’Oberacker. Une plateforme sur laquelle les essais sont conduits « en bas niveau d’intrants ». Il dressera aussi le bilan « de 6 ans de comparaison de fumure classique et Kinsey avec les effets sur le rendement et la teneur en éléments nutritifs du sol ».

Seront aussi présentés des essais de semis précoces de céréales, réalisés dans « un but de forte réduction, voire de suppression de glyphosate et sans travail du sol ». Raphaël Lauper, agronome spécialisé dans le matériel de semis, présentera, lui, de nouvelles techniques de semis.

L’après-midi, Benoît Saget, agriculteur à Cossé, adepte de l’agriculture de conservation depuso une quinzaine d’années, expliquera ses pratiques basées sur des couverts permanents, ainsi que ses premiers essais en cours sans glyphosate. Des essais menés en collaboration avec le Cer et l’Inra. « Nous avons fait trois modalités », explique le Mayennais, « dont une sans glyphosate ». « On y arrive sans glyphosate, mais avec beaucoup de couverts et davantage de désherbage derrière », ajoute-t-il. Il teste le sorgho et le moa. « Le sorgho étouffe tout ce qu’il y a à côté, même les repousses d’orge », constate Benoît Saget. A découvrir sur place, « en espérant que la météo permette de faire un peu de terrain ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Comment gagner de l’argent en vérifiant simplement votre ration ?
En élevage laitier, plus de 50 % des charges opérationnelles sont liés à la nutrition. Optimiser l’efficacité alimentaire est…
Convois agricoles : les règles pour circuler en sécurité
Un convoi agricole en règle, c’est éviter les risques pour soi et pour les usagers. Avec du matériel de plus en plus imposant,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53