Aller au contenu principal

Présidence de la FNSEA : candidat, Arnaud Rousseau promet une « nouvelle gouvernance »

L’actuel premier vice-présidene de la FNSEA, Arbaud Rousseau, est candidat à la succession de Christiane Lambert. S’il est élu, il veut mettre en place une « nouvelle gouvernance ».

Arnaud Rousseau est aussi président du groupe Avril et céréalier en Seine-et-Marne (77).
© AR-Archives Agri53

Au lendemain de l’annonce faite au conseil d’administration de la FNSEA de sa candidature à la succession de Christiane Lambert à la présidence, l’actuel premier vice-président Arnaud Rousseau a adressé un courrier aux élus du syndicat majoritaire, daté du 16 décembre. Il leur annonce officiellement sa candidature et présente en trois « mots-clés » son projet : « ambition, conviction et action ». Son « ambition » est que « l’agriculture soit considérée comme la clé de voûte de notre souveraineté alimentaire et énergétique » et une solution pour « les défis climatiques et l’aménagement du territoire ». Sa « conviction » est qu’il faut « sortir d’une posture de citadelle assiégée » en portant « la voix d’une agriculture offensive ». L’« action » qu’il propose est « une FNSEA qui se rassemble autour du goût d’entreprendre ».

En outre, Arnaud Rousseau veut « une FNSEA plus proche du terrain, plus à l’écoute de sa pluralité ». Pour ce faire, il promet « une nouvelle gouvernance, modernisée, pour anticiper, débattre, proposer, construire des alliances, convaincre la société ». Cette gouvernance doit par ailleurs « s’ancrer davantage dans les territoires », plaide-t-il. Le candidat dit vouloir rassembler une équipe « forte de sa diversité, représentative de toutes nos agricultures ». Une manière pour celui qui est aussi président du groupe Avril d’éviter d’afficher une image trop axée sur les grandes cultures et l’agro-industrie.

Pour l’heure, aucun autre candidat ne s’est officiellement fait connaître. Pour Arnaud Rousseau, constituer une équipe représentative des filières et des territoires apparaît comme un pré-requis indispensable pour éviter un duel pour la présidence de la FNSEA, comme ce fut le cas entre Dominique Barrau et Xavier Beulin en 2010.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Manifestation agricole : pneus et haies à Laval

L’action « Blocage des services de l’État », mardi 30 et mercredi 31 janvier 2024, par la FDSEA et les JA de la…

En porc bio aussi, on marche sur la tête

Lors d’un traditionnel « petit-déjeuner parlementaire », les sénateurs et députés mayennais ont été témoins d’une aberration…

Romain Herbaudeau (à gauche), salarié au Gaec Duchemin à Chantrigné, et Lionel Leudière, animateur des ventes chez Ekip'Élevage, aux côtés des trois modèles existants de la gamme Zosh qui sont tous personnalisables et tous « made in France ». En effet, les Zosh sont entièrement fabriquées dans la Sarthe. Il faut compter environ 4 000 euros pour se procurer cet engin.
Ils sont passés chez Zosh

Des agriculteurs mayennais ont fait le choix d’investir dans une trottinette électrique de la marque Zosh pour leurs tâches…

Les participants de la table ronde (de gauche à droite) : Franck Yvert, Samuel Moy, Christophe Barayré, Franck Poché et Michel Gaudin.
AG de APLBL Craon-Fougerolles : la considération, pas facile à partager…

C’est sur le thème de la considération que s’est tenue la table ronde de l’assemblée générale de l’APLBL Craon-Fougerolles,…

François Blot, président des JA 53: « Je ne regrette rien et je pars heureux ! »

Jeudi 29 février, ce sera la dernière assemblée générale des Jeunes Agriculteurs de la Mayenne pour François Blot en tant que…

Producteur pour Norea : « On ramasse 17 000 œufs en 1 heure »

Producteur d’œufs à Montenay, le Gaec des Oliviers et ses 18 000 poules rousses produisent 17 000 œufs par jour. Une…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 103€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53