Aller au contenu principal

Présidence de la FNSEA : candidat, Arnaud Rousseau promet une « nouvelle gouvernance »

L’actuel premier vice-présidene de la FNSEA, Arbaud Rousseau, est candidat à la succession de Christiane Lambert. S’il est élu, il veut mettre en place une « nouvelle gouvernance ».

Arnaud Rousseau est aussi président du groupe Avril et céréalier en Seine-et-Marne (77).
© AR-Archives Agri53

Au lendemain de l’annonce faite au conseil d’administration de la FNSEA de sa candidature à la succession de Christiane Lambert à la présidence, l’actuel premier vice-président Arnaud Rousseau a adressé un courrier aux élus du syndicat majoritaire, daté du 16 décembre. Il leur annonce officiellement sa candidature et présente en trois « mots-clés » son projet : « ambition, conviction et action ». Son « ambition » est que « l’agriculture soit considérée comme la clé de voûte de notre souveraineté alimentaire et énergétique » et une solution pour « les défis climatiques et l’aménagement du territoire ». Sa « conviction » est qu’il faut « sortir d’une posture de citadelle assiégée » en portant « la voix d’une agriculture offensive ». L’« action » qu’il propose est « une FNSEA qui se rassemble autour du goût d’entreprendre ».

En outre, Arnaud Rousseau veut « une FNSEA plus proche du terrain, plus à l’écoute de sa pluralité ». Pour ce faire, il promet « une nouvelle gouvernance, modernisée, pour anticiper, débattre, proposer, construire des alliances, convaincre la société ». Cette gouvernance doit par ailleurs « s’ancrer davantage dans les territoires », plaide-t-il. Le candidat dit vouloir rassembler une équipe « forte de sa diversité, représentative de toutes nos agricultures ». Une manière pour celui qui est aussi président du groupe Avril d’éviter d’afficher une image trop axée sur les grandes cultures et l’agro-industrie.

Pour l’heure, aucun autre candidat ne s’est officiellement fait connaître. Pour Arnaud Rousseau, constituer une équipe représentative des filières et des territoires apparaît comme un pré-requis indispensable pour éviter un duel pour la présidence de la FNSEA, comme ce fut le cas entre Dominique Barrau et Xavier Beulin en 2010.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Des BTS PA engagés pour leur bocage
Le 18 janvier, des étudiants de l’AgriCampus Laval, en BTS Production animale, ont retroussé leurs manches pour planter plus de…
Juvigné : quatre femmes, quatre Mérites agricoles décernés
C’est suffisamment rare pour être mis en exergue : quatre anciennes agricultrices de Juvigné ont été décorées de la médaille de…
Lait : le savoir-faire américain se déploie en Mayenne
Mardi 17 janvier, le Gaec de La Frabottière, à Saint-Ellier-du-Maine, accueillait une journée professionnelle organisée par l’…
Une réunion autour de la déviation d'Ernée
Dans le cadre du futur contournement sud d’Ernée, une réunion des agriculteurs et des propriétaires fonciers concernés dont les…
CIMA 2023 : retour à une édition classique
Présenté dans les grandes lignes lors de l’assemblée générale du Cima, mercredi 11 janvier, le prochain Cima revient à une…
Jean-Pierre Faucon, Sodiaal
Lait : Sodiaal annonce un prix unique au 1er avril
Sodiaal a organisé six réunions d'hiver sur son territoire pour faire le bilan d'une année marquée par l'inflation. La…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53