Aller au contenu principal

Agronomie
Préparer la saison de pâturage en organisant le parcellaire

La bonne organisation de son circuit de pâturage est la première précaution à prendre pour éviter les mauvaises surprises, mieux valoriser l’herbe et plus longtemps. Des économies de temps, d’argent et un plus grand confort de travail sont à gagner, alors à vos plans…

Chemin entre pâtures.
© Chambre d'agriculture

• 1re étape : le découpage du parcellaire. La surface d’une unité de pâturage (paddock) doit être calibrée : de 1 à 1,5 ares/UGB/jour de pâturage.

Le découpage en paddocks doit se baser sur le temps que l’on souhaite laisser le troupeau sur un paddock, et le temps de repousse nécessaire entre 2 opérations de pâturage : 25 à 30 jours en plein printemps, et jusqu’à 40 à 50 jours en été et automne.

Pour éviter que les animaux ne trient ce qu’ils mangent, on cherche à avoir des paddocks homogènes. Pour cela, pensez à : 

  • Couper en travers de la pente pour séparer les zones hautes et basses, isoler une zone avec une végétation différente…
  • Avoir des paddocks de forme proche du carré.
  • Distinguer l’entrée de la sortie.

 

• 2e étape : aménager et/ou adapter ses chemins existants. L’eau doit pouvoir s’évacuer du chemin : prévoir une pente ou un chemin bombé.

Prévoir une largeur suffisante pour le troupeau, et décroissante plus le réseau avance. Pour 50 UGB, prévoir des chemins de 4-5m de large en sortie de bâtiment, pour aller vers 1,5m à 2m en fin de réseau. Si des engins doivent y passer, adapter la largeur.

Choisir les matériaux à l’usage du chemin : des chemins en terre suffisent en fin de réseau, alors que du béton voire du bitume est recommandé pour les usages intensifs. 

Pour stabiliser un chemin, décaisser le sol en amont, et compacter au maximum les couches de sable ou de graviers.

 

• 3e étape : adapter ses réseaux d’eau et de clôtures.

  • Réseau d’eau. L’idéal est d’avoir 1 point d’eau par paddock. Eviter de le disposer à l’entrée, et fournir une réserve suffisante. Si le point d’eau est à moins de 200 m du bout du paddock, il devra avoir une réserve de 5 à 7 l/UGB. Passé cette distance, il faut prévoir le double. Calibrer le réseau d’eau pour fournir un débit suffisant dans chaque paddock : 2,5 l/min/UGB sur un petit paddock, le double sinon. Penser aux évolutions possibles du réseau d’eau, surtout en départ de réseau s’il est possible d’allonger le réseau.
  • Clôtures électriques. Privilégiez les armatures lourdes pour les tours de parcelle (portes, piquets fixes). Prévoyez un fil de gros diamètre pour les clôtures permanentes, et de plus petit diamètre, ou fil électroplastique pour le semi-permanent ou le mobile. Veillez à ce que l’électrificateur soit suffisamment puissant (3000 V en tout point).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Signature contrat tripartite lait bio Carrefour LSDH et APLBC
Lait bio : un premier contrat tripartite signé en Mayenne
Les éleveurs bio de l’APLBC, la Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel et Carrefour ont signé, mercredi 28 avril 2021, en Mayenne,…
Système U : « Notre volonté est d’accompagner les producteurs »

Lors de la rencontre avec la FDSEA et les JA de la Mayenne, les agriculteurs ont mis en évidence plusieurs…

Quel prix pour l’herbe en 2021 ?
Chaque printemps, des éleveurssouhaitent vendre ou acheter de l’herbe sur pied ou récoltée. Les transactions concernent…
« C'est important de rétablir des vérités »
Depuis mai 2019, Élise Sassa a créé son exploitation de chèvres laitières et son atelier de transformation sur la commune de…
Dégâts de sangliers : ayez le réflexe « battue »
Comme chaque année, à la même période, corvidés et sangliers saccagent les semis de maïs. Pour les sangliers, les battues sont…
Photovoltaïque en Mayenne
Des agriculteurs mayennais investissent dans l’énergie solaire
Que ce soit pour de l’autoconsommation ou de la vente, l’énergie solaire séduit de plus en plus d’agriculteurs mayennais. Si l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53