Aller au contenu principal

Prairies : la pluie est enfin arrivée, la pousse suit…

Sur les mesures de la semaine du 13 au 20 avril, la croissance de l’herbe est au rendez-vous et l’arrivée des précipitations va maintenir et accélérer la croissance.

© CAPdL

 

La douceur enregistrée la semaine dernière est profitable à la pousse. Les températures comprises entre 8 et 20 °C avec une température sol de 16 – 17 °C sont en effet des facteurs influant positivement la croissance de l’herbe. Le facteur limitant reste donc le déficit hydrique de surface, et surtout un moindre ameublissement des 10 premiers cm favorisant l’aération du sol. Certes, les précipitations attendues sont arrivées, mais avec de fortes disparités. Les parcelles les plus « chanceuses » bénéficient d’un apport marqué > 25 mm en 48 h, idéal pour une bonne humectation et infiltration de l’eau dans le sol. Les températures moyennes à venir seront idéales (8-18 °C). La pousse devrait par conséquent exploser dans les prochains jours > 80 kg de MS/ha/jour, grâce aussi à des hauteurs entrées-sorties très élevées.

• Des hauteurs toujours importantes, malgré les fauches sur le circuit de pâturage.
Avec une prévision de pousse favorable (> 60 kg de MS/ha/jour), avec des prairies densifiées, les jours d’avance vont aussi augmenter (30 ares satisferont au besoin d’un UGB, car 0,30 ha x 60 kg MS/ha/J = 18 kg/j disponibles). Si vous disposez d’un stock sur pied de plus de 15 jours d’avance, ce dernier vous permettra de diminuer fortement les quantités distribuées à l’auge (fourrages et concentrés), ou de prévoir des fauches. Cependant, il est encore primordial d’assurer ces 12 jours d’avance au pâturage, pour ne pas accélérer le rythme même si c’est tentant. Les parcelles les plus hautes, mal pâturées au premier tour (au-dessus du mollet), partiront à la fauche (petits chantiers d’enrubannage), pour compenser le décalage lié au retard de mise à l’herbe où beaucoup de parcelles hautes ont été débrayées en même temps.

Après la pluie, la fertilisation organique et l’entretien des prairies abîmées…
Dans les parcelles débrayées, il est préconisé un apport de reconstitution. Un effluent à action rapide qui sera ingéré part le sol rapidement avant une autre arrivée de précipitations, serait l’idéal. Dans les parcelles très marquées par le piétinement lors des premières sorties, il est possible de rouler après la pluie afin d’atténuer les « creux ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Comment gagner de l’argent en vérifiant simplement votre ration ?
En élevage laitier, plus de 50 % des charges opérationnelles sont liés à la nutrition. Optimiser l’efficacité alimentaire est…
Convois agricoles : les règles pour circuler en sécurité
Un convoi agricole en règle, c’est éviter les risques pour soi et pour les usagers. Avec du matériel de plus en plus imposant,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53