Aller au contenu principal

Pour enraciner vos arbres : c’est le moment de travailler votre sol !

L’été arrive à sa fin et avant que les pluies d’automne n’arrivent, c’est le bon moment pour préparer le terrain de vos plantations de haies et arbres. Les périodes sèches que nous subissons de plus en plus souvent imposent une préparation de sol optimale pour garantir une bonne implantation des jeunes arbres et une croissance pérenne.

Le système racinaire, composé de racines et de radicelles, peut s’infiltrer dans les fissures du sol. Néanmoins, un sol non mal travaillé, compacté par le labour ou le piétinement des animaux est une barrière infranchissable et limitera l’enracinement. Ainsi, pour faciliter la reprise de votre plantation et pour avoir une implantation rapide en profondeur, permettant aux arbres de plus facilement avoir accès à la réserve utile en eau du sol dès leur première saison de végétation, il est nécessaire de fissurer le sol en profondeur. Cette opération s’effectue sur une profondeur de 40 cm ou plus, pour fendre un horizon imperméable, comme une semelle de labour par exemple. Ainsi, il est possible d’utiliser des outils avec des dents de plus de 2m pour fissurer les couches profondes et imperméables dans certaines régions.

Pour une fragmentation optimale, votre le sol doit être ressuyé, en particulier si celui-ci est argileux pour éviter de lisser les bords des surfaces travaillées qui, au contraire, freinerait le développement des racines. Si na nature du sol le permet, il est recommandé de réaliser ce travail à vitesse élevée. En effet, les vibrations produites sont ainsi plus importantes et le volume de sol travaillé est plus conséquent, même avec un outil à dent unique.

Pour la plantation de haies, le travail linéaire du sol est effectué par un outil à dents profondes derrière un tracteur (sous-solage), ou bien par une pelle mécanique sans mélanger les horizons du sol. Cependant, un labour en dôme peut être pertinent en cas de sols trop superficiels car celui-ci permet d’augmenter le volume de terre prospectable par les racines des jeunes plants. Dans notre secteur, une sous-soleuse pouvant descendre à 80/100 cm est idéale (une draineuse (sans le drain) peut également faire l’affaire).

Pour la plantation d’arbres isolés ou d’alignements d’arbres, il est possible de travailler le sol ponctuellement (travail en potet travaillé) ou de manière linéaire selon le précédent cultural. Ainsi, le sol est décompacté sur une surface d’1m² et sur une profondeur de 40 à 60 cm par une pelle mécanique (des dents spécifiques pour ce genre d’intervention existent) ou une tarière à ailettes (attention avec cette technique en sol argileux, le risque est de lisser les parois et de créer un effet « pot » qui empêcherait le développement racinaire en profondeur). A la suite de ce travail en profondeur, un autre, plus superficiel à l’aide d’une herse rotative ou d’un rotavator par exemple, permettra de préparer la surface du sol pour faciliter la plantation.

Ensuite, la pose du paillage est effectuée avant ou après la plantation selon sa nature. La paille et les copeaux de bois s’étaleront plus facilement post-plantation, alors que les différents paillages industriels conditionnés en rouleaux se poseront avant.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

La grêle s’est de nouveau abattue sur la Mayenne
Un violent orage a traversé la Mayenne dans la soirée de lundi dernier. Les grêlons, souvent proches de la taille d’une balle de…
Maïs grain : on boudine, juste après la récolte
Mercredi 21 septembre, c’était battage des maïs à Saint-Pierre-des-Nids. Plusieurs chantiers à suivre, avec une conservation en…
Litre de lait à 0,71 euro : scandalisés, les syndicats s’invitent chez Leclerc
Ayant constaté un prix à 0,71 euro le litre pour les briques de lait de la marque Eco+, plusieurs syndicats agricoles ont…
Grêle : l’aide d’urgence expliquée aux agriculteurs
Réunie dans la salle des fêtes d’Arquenay mercredi soir, une cinquantaine d’agriculteurs mayennais ont répondu à l’invitation de…
Grêle de mai : une aide plafonnée à 5 000 euros
Suite à l’épisode de grêle de fin mai, la Mayenne s’est vue attribuée une enveloppe globale de 1 085 000 euros sur un total de 1,…
Sodiaal sommée de payer mieux ses producteurs
En raison d'un prix du lait qui n’augmente pas assez chez Sodiaal et ne couvre pas les coûts de production, des éleveurs laitiers…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 90€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53