Aller au contenu principal

Porc : la baisse du prix de l'aliment se fait attendre 

Dans un communiqué daté du 8 avril, la Frsea et les JA dénoncent les prix actuels des aliments pour les porcs qui auraient dû baisser en suivant la diminution du cours des céréales.

© VG

« En l’année 2018, le prix de l’aliment en porc a été à son plus haut niveau sur les trois dernières années. A l’été 2018, face à une augmentation du prix des matières premières, les fabricants d’aliments avaient su faire preuve d’une grande réactivité pour répercuter cette hausse sur le coût de l’aliment.

Le prix des céréales est aujourd’hui en baisse de près de 25 €/T par rapport à l’été 2018. L'aliment étant composée à 90 % de matières premières, principalement des céréales, on pourrait donc penser que dans cette même logique son prix devrait enregistrer une baisse. Il n’en ait rien ! Dans ce sens la réactivité des fabricants d’aliments se fait attendre !

Après une année où le prix du porc payé éleveur en France n’a pas couvert le coût de revient, le prix actuel couvre tout juste les coûts de production, affichés à 1,52 €/kg. L’alimentation a un fort impact sur le coût de production puisqu’elle en représente près de 70%.

La Frsea et les Jeunes Agriculteurs des Pays de la Loire ne tolèreront pas que les fabricants d’aliments se cachent derrière la hausse du prix du porc pour ne pas répercuter cette baisse et dénoncent ainsi fermement cette attitude. Les deux organisations syndicales demandent une baisse immédiate des prix des aliments, à ceux qui l’aurait oublié un ascenseur fonctionne dans les 2 sens ! »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53