Aller au contenu principal

Porc : la baisse du prix de l'aliment se fait attendre 

Dans un communiqué daté du 8 avril, la Frsea et les JA dénoncent les prix actuels des aliments pour les porcs qui auraient dû baisser en suivant la diminution du cours des céréales.

© VG

« En l’année 2018, le prix de l’aliment en porc a été à son plus haut niveau sur les trois dernières années. A l’été 2018, face à une augmentation du prix des matières premières, les fabricants d’aliments avaient su faire preuve d’une grande réactivité pour répercuter cette hausse sur le coût de l’aliment.

Le prix des céréales est aujourd’hui en baisse de près de 25 €/T par rapport à l’été 2018. L'aliment étant composée à 90 % de matières premières, principalement des céréales, on pourrait donc penser que dans cette même logique son prix devrait enregistrer une baisse. Il n’en ait rien ! Dans ce sens la réactivité des fabricants d’aliments se fait attendre !

Après une année où le prix du porc payé éleveur en France n’a pas couvert le coût de revient, le prix actuel couvre tout juste les coûts de production, affichés à 1,52 €/kg. L’alimentation a un fort impact sur le coût de production puisqu’elle en représente près de 70%.

La Frsea et les Jeunes Agriculteurs des Pays de la Loire ne tolèreront pas que les fabricants d’aliments se cachent derrière la hausse du prix du porc pour ne pas répercuter cette baisse et dénoncent ainsi fermement cette attitude. Les deux organisations syndicales demandent une baisse immédiate des prix des aliments, à ceux qui l’aurait oublié un ascenseur fonctionne dans les 2 sens ! »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Comment gagner de l’argent en vérifiant simplement votre ration ?
En élevage laitier, plus de 50 % des charges opérationnelles sont liés à la nutrition. Optimiser l’efficacité alimentaire est…
Convois agricoles : les règles pour circuler en sécurité
Un convoi agricole en règle, c’est éviter les risques pour soi et pour les usagers. Avec du matériel de plus en plus imposant,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53