Aller au contenu principal

Porc : dix groupements misent sur le mâle entier à partir de 2022

Dans une circulaire envoyée à leurs adhérents le 23 juin, dix organisations de producteurs (OP) annoncent qu'à partir de 2022, leur référence « sera une production issue d’élevages ayant arrêté la castration des porcelets ». En conséquence, le prix de base de ces groupements sera « un prix moyen s’appliquant à une population de porcs femelles et mâles entiers ».

Cette décision qui aura de lourdes conséquences sur le marché porcin. Avec près de 12 millions de porcs, les groupements en question représentent la moitié de la production française. Les signataires de cette note sont Agrial, Eureden, Elpor, Evel’Up, Porcinéo, Porélia, Syproporcs, Porvéo, Porc Armor évolution et le Groupement régional des producteurs de porcs de l’Ouest (GRPPO), indique Porc mag, qui a révélé cette information le 29 juin. Ces OP continueront toutefois à commercialiser des porcs castrés «pour répondre aux besoins spécifiques de certains marchés». Le contrôle de l'odeur des carcasses de porcs mâles entiers sera financé par «une cotisation dédiée portant sur les porcs charcutiers issus d’élevages ayant arrêté la castration», prévoient les groupements. D'après l'arrêté du 24 février 2020, la castration à vif des porcs sera interdite à partir du 31 décembre 2021.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

À vos objectifs !
Comme chaque année, les JA de la Mayenne organisent leur concours photos de l'été. Le thème de cette édition : "L'agriculture,…
Le site Lactalis de Laval-Changé
L’usine Lactalis de Changé placée en vigilance renforcée
Le ministère de la Transition écologique a placé six exploitants industriels sous vigilance renforcée,…
150 agriculteurs bénévoles pour le Tour de France
Le contre-la-montre de la 5e étape du Tour de France, entre Changé et Laval, mercredi 30 juin 2021, passait par…
« Une année exceptionnelle »
Les moissons de blés démarrent en Mayenne. Rendement, qualité et prix... Cette année promet d’être "exceptionnelle". C’est du…
600 corvidés piégés
Les agriculteurs mayennais sont durement touchés par les attaques de corvidés. Dès l’hiver dernier, la FDSEA de la Mayenne avait…
Une première récolte satisfaisante
Malgré les aléas climatiques, Steven Mottier, agriculteur à Argentré, a réussi à battre une partie de son orge. Il enregistre de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53