Aller au contenu principal

Pommes : un début de floraison prometteur

Qu’elles soient à couteau ou à cidre, les pommes promettent d’être nombreuses en Mayenne. Après plusieurs années difficiles, cette année la floraison est très positive.

La floraison promet une bonne récolte de pomme cette année.
La floraison promet une bonne récolte de pomme cette année.
© Denis Rouland

Avec l’arrivée du printemps, les pommiers ont revêtu leurs fleurs blanches. Après plusieurs années marquées par des épisodes de sécheresse et de gel, les producteurs mayennais sont soulagés. Cette année, la météo a joué en leur faveur. Ce début de floraison est prometteur.

Une météo favorable

« Avec l’hiver doux, les arbres ont pu faire leurs réserves », constate Denis Rouland, de la ferme du Theil à Andouillé et président de l’association des Cidres de Loire. L’absence d’humidité trop importante et les chaleurs de ce début de printemps ont permis aux fleurs de bien se développer. « On a aussi pas mal de pollinisateurs », se réjouit Christophe Moulard, arboriculteur aux Huberdières, à Craon. Les producteurs se sentent plutôt confiants pour les mois à venir. D’autant plus qu’ils ne pensent plus avoir à craindre le gel. « Maintenant, il faut juste espérer que cela continue sur cette lignée et que l’on n’ait pas d’aléas climatiques comme de la grêle ou de grosses pluies d’orage », note tout de même Marie Bourny, de la ferme de la Cornesse, à La Brûlatte.

Des parasites maîtrisés

Niveau « parasite », les producteurs ne semblent pas non plus trop inquiets. Si avec la chaleur, les pucerons risquent de se réveiller, « pour le moment, on ne voit pas de dégâts dramatiques », affirme Denis Rouland. Les arboriculteurs comptent sur les insectes auxiliaires pour les limiter. Un traitement a également pu être fait avant floraison pour éviter leur développement. « On a aussi installé des pièges à phéromones contre le carpocapse », témoignent les agriculteurs. La larve de ce parasite se nourrit de l’intérieur des fruits.

En revanche, Denis Rouland avoue être préoccupé du possible développement du phytophthora qui s’attaque au système racinaire des pommiers. « Les années où il fait un coup humide et un coup sec, il y a une recrudescence de ce champignon. Pour le moment, on ne voit pas ses effets, mais il pourrait apparaître au cours du printemps. On a eu un hiver avec les pieds dans l’eau donc on est un peu inquiet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Sima 2022 : quatre exposants mayennais, quatre matériels phares
Du 6 au 10 novembre, quatre entreprises mayennaises étaient présentes à la 100e édition du Sima au parc des expositions Paris…
L'Open Dairy Show est organisé par l'association Vach'Open Show, basée à Pommerieux, en Mayenne.
Holstein : grande première pour l’Open Dairy Show
Vendredi 25 et samedi 26 novembre 2022, le parc Saint-Fiacre de Château-Gontier-sur-Mayenne accueillera l’Open Dairy Show. Ce…
Départemental Prim’Holstein : Orbella sur la plus haute marche
Une soixantaine d’animaux de la race Prim’Holstein ont défilé sur le ring de Château-Gontier, samedi 5 novembre, pour le concours…
Lait : un Gaec, deux Astronaut, deux Discovery
Vendredi 18 novembre 2022, dans le cadre des 30 ans de son premier robot de traite, Lely proposait une ferme ouverte : celle du…
Haies : la jeunesse mayennaise veille sur le bocage
Lundi 14 novembre 2022, la Fédération régionale des chasseurs (FRC) des Pays de la Loire organisait une plantation de haies…
Antoine Prioux, président de la coopérative Déshyouest
La luzerne : « c’est 2 500 kg de protéines par hectare »
Interview de Antoine Prioux, président de la coopérative Déshyouest, de retour du congrès mondial de la luzerne qui s'est tenu à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 90€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53