Aller au contenu principal

Peu de pyrales en 2020, mais la sésamie progresse dans le sud

Cette année, la pyrale était peu présente. Par contre, la sésamie semble en expansion dans le sud du département, même si les attaques sont encore très ponctuelles.

© CL - CA53

Pyrale : arrivée précoce, mais peu de dégâts

En 2017, il y a eu beaucoup de dégâts de pyrale. Il n’était pas rare de voir des parcelles non protégées où 90-95 % des pieds étaient touchés. En 2018 et en 2019, les attaques étaient moins importantes. En 2020, les premiers vols étaient précoces, dès fin mai/début juin et on pouvait craindre de nouveau des dégâts importants. En fait, ils ont été encore plus faibles ; même dans les parcelles non protégées, on était en général à moins de 35 % de pieds touchés, avec peu de verse. Pour les parcelles protégées, avec du Coragen (chlorantranilitrole) ou des trichogrammes, on se situait en général entre 0 et 10 %. Comme les traitements, surtout au Coragen, se sont beaucoup développés ces dernières années, on peut penser que cela a entraîné une diminution de la population de pyrale (si on détruit les larves une année, cela fait potentiellement moins d’adultes pour l’année suivante). Cela dit, on a quelques exemples de parcelles (Chemazé, Le Ham) où les papillons étaient abondants et où les dégâts sur maïs étaient faibles, malgré l’absence de protection insecticide. Donc il y a sans doute d’autres raisons, climatiques par exemple.

Sésamie : en expansion

Comme la pyrale, la sésamie est un papillon et c’est la chenille qui fait les dégâts. C’est un ravageur bien connu au sud de la Loire. En Mayenne, nous ne l’avons repéré qu’à partir de 2018. En 2020, à partir de la mi-juin, nous avons vu pour la première fois des foyers provoqués par la première génération. C’est aussi la première année où nous voyons une parcelle avec des dégâts significatifs en fin de cycle (Chemazé, 75 % des pieds avec des galeries mais sans tiges cassées, donc l’impact sur le rendement reste sans doute limité). Pour l’instant, nous n’avons vu des sésamies que dans le sud du département (Chemazé, Saint-Fort, Nuillé-sur-Vicoin, Cosmes) et avec des niveaux d’attaque faibles, à l’exception de Chemazé. Néanmoins, dans certains secteurs de la Sarthe (autour de la Flèche par exemple), la sésamie est devenue un problème plus important que la pyrale, donc c’est un ravageur à surveiller. Les trichogrammes, qui sont des parasites spécifiques de la pyrale, ne sont pas efficaces sur la sésamie. Par contre, le Coragen est efficace, au moins s’il est bien positionné — et ce positionnement n’est pas forcément le même que pour la pyrale. D’après certaines observations, il semble que le traitement, même positionné en visant la pyrale, a quand même une certaine action sur la sésamie (mais ça reste à confirmer et préciser). Comme pour la pyrale, la chenille de sésamie passe l’hiver dans les tiges de maïs et se transforme en papillon au printemps. On conseille donc de broyer finement les tiges de maïs grain.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Prix du lait : redonner envie aux producteurs
La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateurs est en croissance pour le 16e mois consécutif. La hausse…
Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Ega : loin de la souveraineté alimentaire
Une nouvelle fois, les agriculteurs de la Fdsea de la Mayenne se sont en rendus dans une grande surface lavalloise, mercredi 20…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Préparer la saison de pâturage en organisant le parcellaire
La bonne organisation de son circuit de pâturage est la première précaution à prendre pour éviter les mauvaises surprises, mieux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53