Aller au contenu principal

Peste porcine : risques importants de contagion dans le Sud-Est européen

Selon l’Agence européenne pour la sécurité alimentaire (Efsa), l’amélioration de la surveillance, de la communication et de la collaboration, est déterminante pour maitriser la peste porcine africaine en Europe. C’est le résumé du rapport d’analyse des risques que l’Efsa vient de remettre à la Commission européenne. L’agence évalue les risques de propagation de la maladie dans les pays du Sud-Est européen qui étaient au moment de l’élaboration du rapport encore épargnés par l’épizootie. Il s’agit de l’Albanie, de la Bosnie-Herzégovine, de la Croatie, de la Grèce, du Kosovo, de Monténégro, de la Macédoine du Nord, de la Serbie et de la Slovénie. La probabilité de l’extension de la maladie dans ces pays, un an après l’apparition du premier cas, se situe selon les pays entre 66 % et 100 %. Dans le même temps le risque d’une propagation vers l’Ouest dans d’autres pays UE est considéré comme faible se situant entre 0 % et 15 %.

Pour éviter la propagation de l’épizootie, l’agence conseille de mettre l’accent sur le diagnostic précoce et sur les mesures de prévention avec une observation rigoureuse des sangliers et des porcs d’élevage. L’accès à la nourriture pour les sangliers doit être limité et le nombre de sangliers doit être réduit par la chasse, conseille-t-elle. L’Efsa demande en outre une campagne d’information visant les chasseurs, les voyageurs et les agriculteurs pour diminuer les risques liés au déplacement des personnes et pour favoriser une détection précoce. L’Efsa insiste aussi sur les communications et la collaboration entre les services nationaux et les représentants de divers intérêts en jeu ainsi que sur la formation permanente des vétérinaires sur le sujet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53