Aller au contenu principal

Niches à veaux, les avantages

Lors d’une journée technique, le 19 février 2019 à Aron, le GDS de la Mayenne en partenariat avec Farago, présentait les avantages des niches à veaux. Explications.

Exemple de lignée de niches à veaux, installées sur béton incliné avec une rigole récupérant les jus. Ici, au Gaec du Val de Pail, à Villepail, en novembre 2017.
Exemple de lignée de niches à veaux, installées sur béton incliné avec une rigole récupérant les jus. Ici, au Gaec du Val de Pail, à Villepail, en novembre 2017.
© V.G.

On n’imagine plus travailler sans », déclare Virginie Forêt, éleveuse laitière à Aron, à propos des
niches à veaux. Plus propres, plus économiques, plus mobiles, de nombreux arguments sont avancés pour faire passer les agriculteurs aux niches à veaux. Individuelles ou collectives, ces petites cabanes en polyester permettent d’avoir une nurserie en extérieur et mobile.

Un plus pour la santé des veaux

« Les problèmes respiratoires qu’avaient nos veaux en bâtiment ont disparu. Ils sont en meilleure santé, c’est certain. Ils ont également moins de diarrhées », explique l’éleveuse. Depuis cette installation, nettoyer la nurserie est également devenu plus pratique, un simple coup de Karcher
et de désinfectant et c’est propre et prêt pour le nouveau-né suivant, « je trouve qu’on est plus rigoureux maintenant qu’on a les niches », ajoute Virginie Forêt. Cette façon d’élever les veaux permet également d’augmenter son cheptel très facilement, en ajoutant des niches.

Quelques règles à respecter

Pour que la nurserie en extérieur se passe bien il y a quelques règles à respecter afin de ne pas ajouter de travail d’astreinte. Tout d’abord, pour que la litière reste sèche et que les liquides s’écoulent correctement, il faut prévoir d’installer les niches sur une dalle de béton avec une pente de 5 %. Ensuite il faut réfléchir à l’exposition « exposé sud-est et dos au vent », recommande le technicien Farago. De cette façon, les veaux restent au sec et sont au maximum
protégés des intempéries. Les niches à veaux sont aujourd’hui souvent utilisées pour permettre de ne pas surcharger les nurseries. Même dans ce cas-là, il faut penser à la façon dont le travail est organisé pour ne pas perdre de temps. Par exemple, il est primordial d’avoir des outils à proximité et de disposer de matériel pour distribuer le repas et pailler les niches.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

AgriCampus Laval : un nouveau directeur pour cette rentrée
Vendredi 26 août 2022 avait lieu le passage de témoin entre Patrick Delage, ancien directeur de l’AgriCampus Laval, et son…
La grêle s’est de nouveau abattue sur la Mayenne
Un violent orage a traversé la Mayenne dans la soirée de lundi dernier. Les grêlons, souvent proches de la taille d’une balle de…
Maïs grain : on boudine, juste après la récolte
Mercredi 21 septembre, c’était battage des maïs à Saint-Pierre-des-Nids. Plusieurs chantiers à suivre, avec une conservation en…
Litre de lait à 0,71 euro : scandalisés, les syndicats s’invitent chez Leclerc
Ayant constaté un prix à 0,71 euro le litre pour les briques de lait de la marque Eco+, plusieurs syndicats agricoles ont…
Grêle : l’aide d’urgence expliquée aux agriculteurs
Réunie dans la salle des fêtes d’Arquenay mercredi soir, une cinquantaine d’agriculteurs mayennais ont répondu à l’invitation de…
Grêle de mai : une aide plafonnée à 5 000 euros
Suite à l’épisode de grêle de fin mai, la Mayenne s’est vue attribuée une enveloppe globale de 1 085 000 euros sur un total de 1,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 90€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53