Aller au contenu principal

Mis en cause par l’Ong Disclose, le groupe laitier Lactalis répond

Selon l’Ong Disclose plusieurs usines du groupe laitier français ne respecteraient pas le code de l’environnement en France. Explications et réactions.

Le siège de Lacatlis, à Laval.
Le siège de Lacatlis, à Laval.
© VG-Agri53

S’appuyant sur des documents des Directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) et des directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations (Ddcspp), l’Ong Disclose affirme que « 38 usines Lactalis ont été ou sont toujours en violation du code de l’environnement » en France, « soit plus de la moitié des 60 établissements recensés et analysés dans le cadre de cette enquête ». Dénonçant « une pollution en bande organisée », Disclose indique que « depuis dix ans, Lactalis déverse des rejets toxiques dans les cours d’eau français. Plus de la moitié des usines du groupe laitier ont été ou sont toujours en violation du code de l’environnement. »

Réagissant à nos confrères de l’Afp, Lactalis affirme que « certains de nos sites peuvent présenter des non-conformités ponctuelles, mais à chaque fois nous proposons une solution rapidement pour résoudre ces incidents ». Le groupe met notamment en avant « les 60 millions d’euros investis depuis 2010 » pour la modernisation des outils environnementaux.

Contactée mardi 20 octobre par Agri53, l’entreprise Lactalis souligne que « sur les trois dernières années, plus de 20 millions d’euros ont été consacrés à la seule modernisation des stations d’épuration de ces sites ». Si le Groupe Lactalis « reconnaît que certaines installations peuvent être à l’origine de dépassements ponctuels », il indique que « dans tous les cas, des solutions sont apportées à tout incident détecté ». Et de citer les cas de Saint-Just-de-Claix (Isère) et de Retiers (Ille-et-Vilaine) pour lesquels, selon l’industriel mayennais, « des solutions pérennes ont été mises en place, ce qui n’est pas précisé dans l’article de Disclose ».
En parallèle, poursuit Lactalis, « depuis 2018, le Groupe Lactalis a mis en place onze projets de conversion de passage au gaz naturel et/ou au bois et est partenaire du plus grand champ de panneaux solaires d’Europe pour la fourniture d’eau chaude pour son site de Verdun ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
De nouveaux modes de logement en bâtiment pour vaches laitières
Le bien-être des animaux nécessite de respecter une alimentation adaptée, un logement confortable, des conditions d’élevage…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53