Aller au contenu principal

Mérite agricole : la santé au cœur de l’Amoma 53

Jeudi 28 avril, l’Association des membres de l’ordre du mérite agricole de la Mayenne organisait son assemblée générale à la MSA Mayenne-Orne-Sarthe, à Laval. L’AG statutaire a été complétée d’une intervention du professeur Philippe Legrand sur les nouveaux modes de consommation.

De gauche à droite : Bernard Pouteau, secrétaire de l’Amoma 53, Paul Pautrel, président d’honneur de l’Amoma 53, Jean-Paul Goussin, président de l’Amoma 53, Xavier Lefort, préfet de la Mayenne, Guillaume Chevrollier, sénateur de la Mayenne, et Hubert Raimbault, trésorier de l’Amoma 53.
© GM-Agri53

Au cours de l’AG, le président de l’Association des membres de l’ordre du mérite agricole de la Mayenne (Amoma 53), Jean-Paul Goussin a souhaité évoquer la situation inédite liée à la crise sanitaire et la guerre en Ukraine, causant des « reports de réunions et d’AG, l’inquiétude des adhérents, des contacts moins nombreux, des replis sur soi… Cela a compliqué les relations humaines, dont nous avons tous et tant besoin. Toutes les actions de l’année à venir auront pour objectif d’aller vers les adhérents, mieux identifier leurs besoins, améliorer la communication, mettre en place des conventions de partenariat. L’essentiel pour chacun étant l’envie d’agir et de participer », a-t-il affirmé.

 

Une intervention sur la santé

Le professeur Philippe Legrand, directeur du laboratoire biochimie et nutrition humaine à l’Agrocampus Ouest à Bruz, était présent. « L’objectif de bien manger et de bien vieillir en bonne santé est possible. Pour cela, il faut éviter les excès et les évictions. Il n’y a pas de mauvais aliments et il faut éduquer à la bonne dose. » Il a déconseillé l’éviction de certains aliments, « source de risques de carences qu’il faut rééquilibrer (vitamines B12, etc.) ». Selon lui, opposer animal et végétal « n’a pas de sens. 50 % végétal et 50 % animal est cohérent pour un adulte avec des modulations pour les plus jeunes et les personnes âgées. Il faut trouver le bon curseur ». En résumé, « la science rejoint le bon sens ».

 

Le bilan du président

« La présence du préfet Xavier Lefort et du sénateur Guillaume Chevrollier a été ressentie comme une marque de reconnaissance et de considération par tous les membres de l’Amoma présents », a-t-il remercié. Paul Pautrel, président d’honneur de l’association, était lui aussi présent. « Son témoignage personnel a ému l’assemblée, rappelant que les questions de santé étaient une priorité essentielle », a ajouté Jean-Paul Goussin. Enfin, l’intervention du professeur Philippe Legrand sur la nutrition humaine a été « très pédagogue avec des démonstrations scientifiques précises et pertinentes ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Il est la « nourrice » de 400 veaux
Le groupe VanDrie France, spécialisé dans le secteur de la viande de veau, organisait une journée portes ouvertes, le jeudi 28…
Inondations ce vendredi matin à Château-Gontier
Les orages de ce vendredi 20 mai, accompagnées de fortes précipitations ont créé des inondations dans les rues de Château-Gontier…
Orages du 15 mai : des conséquences très disparates
Dimanche 15 mai, les températures estivales ont apporté leur lot d’orages en Mayenne ; des orages violents, très localisés et,…
Conjoncture laitière : l'inflation progresse sans répit

Benoît Rouyer, économiste au Cniel, revient sur la collecte et le prix du lait en France et dans le monde au mois d'avril 2022…

Un vent de jeunesse souffle sur l’agriculture
Pour l’assemblée générale de l’Anefa 53, une table ronde était organisée en présence de trois jeunes en Bac pro CGEA qui ont…
Le lin tisse sa toile en Mayenne
La culture du lin est rare en Mayenne, mais elle existe. À Saint-Cyr-le-Gravelais, Léo Bedouet produit du lin « fibre-semence »…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 90€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53