Aller au contenu principal

Les vaches de réforme : une ressource rare et chère

Le manque de vaches de réforme soutient les hausses des cours. Mais l’inflation et la hausse des prix des intrants inquiètent les producteurs et font planer l’incertitude sur l’avenir de la filière.

Sur les semaines 15 à 19, les abattages de vaches laitières étaient en baisse de 11% par rapport à 2021, selon les indicateurs Normabev. Cette diminution, traditionnellement liée à la mise à l’herbe des troupeaux, a été amplifiée cette année. « Le prix du lait, produit à moindre coût grâce au pâturage, était attractif, les stocks de fourrage constitués conséquents, les éleveurs ont donc conservé leurs vaches »,  analyse Dominique Guineheux. Le responsable des achats du groupe Bigard, comme les autres opérateurs français, a donc du faire face ce printemps à une pénurie de vaches laitières à mixtes pour alimenter les abattoirs. « Elles constituent d’habitude plus du tiers de l’approvisionnement de nos outils, détaille-t-il, aujourd’hui, elles représentent moins de 30% du volume global. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Interview : Adrienne Bureau, nouvelle présidente du groupe Romet
« C’est le rapport humain qui fait la force du groupe », affirme la nouvelle présidente du groupe Romet. Entretien.
Vaubernier : échanges virils, mais corrects
Jeudi 9 juin, l’OP de Vaubernier organisait son assemblée générale à Alexain. Sophie Geissler, directrice générale de la…
Photographiez l’Agriculture positive en Mayenne
Vous avez jusqu’au 15 juillet pour participer au concours photo, édition 2022, organisé par les Jeunes Agriculteurs de la Mayenne…
Aurélien Maunier, la réussite du plein air en élevage allaitant
Jeudi 30 juin 2022, entre 9 h 30 et 17 h, une journée portes ouvertes sera organisée au Gaec de la Rose, au lieu…
Orge, colza, blé : les silos d’Agrial prêts à stocker
Il y a quelques jours, l’orge a donné le coup d’envoi des moissons 2022. En attendant les colzas et les blés, la coopérative…
Une évolution peu marquée des prix des terres
Comment a évolué le marché foncier en Mayenne et dans la région ? La Safer livre ses premières analyses basées sur une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 90€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53