Aller au contenu principal

Corvidés
Les semis de maïs débutent : pensez à déclarer les dégâts éventuels

Comme chaque année, les semoirs à maïs vont être suivis de près par les corvidés. Si ce type de dégâts n’est pas indemnisé, leur déclaration s’avère primordiale, la liste des Esod étant en phase de révision.

Stéphane Petit, directeur de la Fédération départementale des chasseurs de la Mayenne. Il pose ici avec trois des principaux « causeurs » de dégâts des cultures : la corneille noire, l’étourneau sansonnet et le corbeau freux.
© VG-Agri53

« Déclarez vos dégâts sur le semis ! », insiste Stéphane Petit, directeur de la fédération départementale des chasseurs de la Mayenne. On serait tenté d’ajouter : « et plus encore cette année ! » Une année importante puisqu’elle va permettre de dresser la liste des espèces classées susceptibles d’occasionner des dommages (Esod), liste qui sera applicable dès le 1er juillet 2022 et pour 3 ans. Actuellement, dans cette liste des Esod, figurent quelques bêtes noires des agriculteurs mayennais : la corneille noire et le corbeau freux, très friands des graines de maïs et de tournesol, la pie bavarde qui s’attaque aux bâches des enrubannages et des silos compromettant la conservation des récoltes. « Son classement est remis en cause par la Ligue pour la protection des oiseaux devant le Conseil d’État », indique Stéphane Petit.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53