Aller au contenu principal

Bâtiment
Le tunnel : une solution simple et peu coûteuse

Pour qui cherche un lieu de stockage ou d’élevage, rapidement monté, le tunnel est peut-être la solution.

À l’Écurie de Grenoux, le tunnel de stockage de paille a été installé il y a trois ans.
© VG

« Je voulais un bâtiment simple et rapide à monter. » C’est ainsi que Michel Drean, à la tête de l’Écurie de Grenoux, à Saint-Berthevin, résume son choix d’un tunnel de stockage. « Le montage nous a demandé une journée, à deux personnes. Il suffit de monter la structure en acier galvanisé, d’y glisser la bâche, puis de bien la tendre. » Une tension importante puisque « c’est la bâche haute résistance qui maintient le bâtiment », souligne Matthieu Jamoteau, chef de marché matériaux de construction chez Terrena. « Comme préconisé par le constructeur, nous avons creusé une tranchée de chaque côté. La bâche est recouverte d’une première couche de 50 cm de terre, puis nous l’avons repliée et à recouverte à nouveau d’une autre couche de terre identique », explique Michel Drean. Installé depuis 3 ans, le bâtiment de 12 m de large pour 30 m de long, abrite la paille nécessaire à l’écurie spécialisée dans le débourrage et le préentraînement de chevaux de courses. « Nous avons jusqu’à 120 chevaux. Il nous faut une semi-remorque de paille par semaine. » Pas de problème de détérioration de la qualité de la paille sous ce tunnel. « Il est ouvert des deux côtés, ce qui permet une bonne ventilation », indique Matthieu Jamoteau. 

Sur-mesure et clefs en main 

L’Écurie de Grenoux a opté pour un modèle simple. Mais des modèles plus sophistiqués sont proposés par la coopérative : certains avec des portes coulissantes à chaque bout, d’autres isolés. « On en installe pour des élevages de veaux, de volailles, poursuit Matthieu Jamoteau, ou pour des moutons, comme l’atelier ovins de l’Agricampus de Laval. » Les formes diffèrent aussi : « on peut avoir des pieds droits et seulement la partie toiture en arrondi ». Cela permet un équipement plus adapté à l’élevage. Parmi les réalisations en Mayenne : une nurserie à Saint-Denis-deGâtines, un bâtiment génisse à Bourgon. La structure est alors, le plus souvent, fixée à des murs ou directement sur une dalle de béton. Et l’on passe à des modèles avec un système de double bâche séparée par un matériau isolant. Bref, on va du modèle de base au sur-mesure avec la possibilité de confier le montage à l’équipe de poseurs de la coopérative. 

«Tous nos modèles répondent à la norme européenne eurocode et, une fois le chantier finalisé, nous réalisons une visite de contrôle qui permet de délivrer un certificat de conformité à cette norme européenne, que le travail de montage ait été fait par nous ou par l’éleveur », détaille Matthieu Jamoteau.

Autre avantage, ces bâtiments tunnel peuvent se démonter aisément et être installés sur une autre partie de l’exploitation ou être revendus lors d’une cession d’exploitation, par exemple. Question prix, « il faut compter 29 €/m2 pour un tunnel simple, contre un peu plus de 40 €/m2 si on construit un bâtiment traditionnel avec charpente », commente Brieuc Douillet, commercial chez Terrena matériaux. Un prix au m2 attractif, mais qui, après le 15 mai, va augmenter, subissant, comme bon nombre de matériaux de construction, également la hausse des prix, ici celui de l’acier. Il est donc prudent de ne pas trop attendre…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Signature contrat tripartite lait bio Carrefour LSDH et APLBC
Lait bio : un premier contrat tripartite signé en Mayenne
Les éleveurs bio de l’APLBC, la Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel et Carrefour ont signé, mercredi 28 avril 2021, en Mayenne,…
Système U : « Notre volonté est d’accompagner les producteurs »

Lors de la rencontre avec la FDSEA et les JA de la Mayenne, les agriculteurs ont mis en évidence plusieurs…

Quel prix pour l’herbe en 2021 ?
Chaque printemps, des éleveurssouhaitent vendre ou acheter de l’herbe sur pied ou récoltée. Les transactions concernent…
« C'est important de rétablir des vérités »
Depuis mai 2019, Élise Sassa a créé son exploitation de chèvres laitières et son atelier de transformation sur la commune de…
Dégâts de sangliers : ayez le réflexe « battue »
Comme chaque année, à la même période, corvidés et sangliers saccagent les semis de maïs. Pour les sangliers, les battues sont…
Photovoltaïque en Mayenne
Des agriculteurs mayennais investissent dans l’énergie solaire
Que ce soit pour de l’autoconsommation ou de la vente, l’énergie solaire séduit de plus en plus d’agriculteurs mayennais. Si l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53