Aller au contenu principal

Le recensement annuel des effectifs en ovins et caprins 

Depuis le 15 janvier, les détenteurs d’ovins et/ou de caprins, qu’ils soient loisirs ou professionnels, ont reçu le formulaire afin de réaliser le recensement annuel des petits ruminants.

© VG - Agri53

Le recensement, qu’est-ce que c’est ? Comme tous les ans au 1er janvier, il vous est demandé de déclarer à l’EdE, les effectifs des animaux présents ainsi que les naissances et les engraissements réalisés l’année passée. Tout détenteur d’au moins 1 ovin ou/et 1 caprin doit réaliser cette déclaration grâce au formulaire de recensement annuel (en ligne ou par courrier). Cette déclaration doit être effectuée avant le 31/03 de l’année. Et une copie de ce formulaire à conserver pendant 5 ans dans votre registre officiel d’identification (registre d’élevage).
La copie de ce recensement vous sera demandée lors des contrôles administratifs de l’identification de vos animaux. L’absence de ce document constitue une anomalie pénalisante.

• Que faut-il noter ?

Il faut indiquer pour chaque espèce et par type de production (lait ou viande) :

- Vos effectifs de reproducteurs au 01/01/2021 (mâles et femelles âgés de plus de 6 mois au 01/01/2021 : béliers, brebis, agnelles, et boucs, chèvres et chevrettes).

- Le nombre de naissances dans votre troupeau au cours de l’année 2020, quelle que soit leur destination (boucherie, élevage, engraissement, et aussi les morts !).

- Si vous réalisez l’engraissement d’animaux achetés, et uniquement dans ce cas, vous devez renseigner le nombre d’animaux engraissés en 2020 dans le dernier cadre « engraisseurs spécialisés »

Cas particulier : Si vous avez cessé votre activité en 2020, complétez et retournez la partie du formulaire prévue à cet effet figurant en bas de page. Ceci est nécessaire afin de mettre à jour le fichier des détenteurs. Ainsi vous ne serez plus destinataire des différents courriers envoyés aux détenteurs de petits ruminants.

• À quoi sert le recensement ?

Le recensement permet d’évaluer les effectifs des ovins et des caprins et sert de base statistique sur la production en l’absence de déclarations individuelles comme c’est le cas pour les bovins.

Il est utilisé comme justificatif par l’administration, notamment pour les bénéficiaires des aides ovines et/ou caprines.

Le retour du recensement correctement complété est essentiel pour le traitement de votre prochaine commande de boucles. Sans cette notification, votre EdE sera dans l’incapacité de réaliser ou valider votre commande (l’évolution du nombre de reproducteurs et des naissances conditionne votre besoin annuel théorique en boucles).

Enfin, ce sont les données du recensement annuel qui permettent de calculer au plus juste les cotisations par animal appelées par l’EdE : cotisation identification (0,15 €/reproducteur) et Contribution interprofessionnelle Équarrissage (mutualisation du coût de l’enlèvement des cadavres).

 
 

Inventaire des béliers :

 

Pour les détenteurs d’ovins, le recensement annuel est également l’occasion de compléter l’inventaire des béliers. Cette démarche, volontaire, a pour objectifs principaux de renseigner sur les races utilisées et sur le niveau de résistance à la tremblante du mouton au niveau national.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De nouveaux modes de logement en bâtiment pour vaches laitières
Le bien-être des animaux nécessite de respecter une alimentation adaptée, un logement confortable, des conditions d’élevage…
Signature contrat tripartite lait bio Carrefour LSDH et APLBC
Lait bio : un premier contrat tripartite signé en Mayenne
Les éleveurs bio de l’APLBC, la Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel et Carrefour ont signé, mercredi 28 avril 2021, en Mayenne,…
Un gain de 4 kg par VL et par jour
En mars, le Gaec de la Leudrie figurait parmi les étapes du Robot day’s de Seenovia. L’exploitation, à cheval entre la Mayenne et…
Système U : « Notre volonté est d’accompagner les producteurs »

Lors de la rencontre avec la FDSEA et les JA de la Mayenne, les agriculteurs ont mis en évidence plusieurs…

« C'est important de rétablir des vérités »
Depuis mai 2019, Élise Sassa a créé son exploitation de chèvres laitières et son atelier de transformation sur la commune de…
Prix des produits laitiers : le compte n’y est pas dans les GMS
Des actions de contrôles des prix des produits laitiers se sont déroulées dans les GMS Système U, lundi 12 avril, à Pré-en-Pail…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53