Aller au contenu principal

« Le principal : trouver un système qui nous rend heureux »

Laurent Bigot est éleveur laitier à Sacé. Il a fait le choix de convertir son exploitation en système pâturant et biologique. Un modèle dans lequel il s’épanouit.

Laurent Bigot, éleveur laitier à Sacé
© LG

Le sourire aux lèvres, accroupi dans l’herbe, Laurent Bigot éleveur laitier, caresse délicatement le flanc de l’une de ces Normandes. « Là quand elles sont allongées comme ça je sais qu’elles sont bien, elles ont le ventre plein et ça fait plaisir à voir. » Installé à Sacé depuis décembre 2012, Laurent Bigot est en constante recherche d’un système où vie privée, valeurs personnelles et vie professionnelle s’accordent. « Je me suis posé la question de quel type de modèle transmettre. Il en faut un dans lequel l’exploitant peut vivre, c’est indéniable, mais aussi un dans lequel il est heureux. » Lui a misé sur un système biologique principalement orienté vers le pâturage et sur la monotraite. Pour atteindre son objectif, l’éleveur a totalement transformé son exploitation. « Quand je me suis installé, elle était dans un système traditionnel. Il y avait un droit à produire de 300 000 litres de lait sur 55 ha, avec un peu de céréales.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Une 12 rangs à la Cuma de Montaudin
À Montaudin, répondant à la demande d'adhérents, la Cuma a investi dans une ensileuse 12 rangs pour la récolte 2021.
Des rendements exceptionnels
Les ensilages de maïs ont débuté en Mayenne, avec de très bonnes surprises à la clé.
Portage avec la Safer en Mayenne
« Sans la Safer, je ne sais pas où nous serions ! »
Helloïse et Benjamin Beuvain, 24 et 25 ans, se sont installés à Saint-Pierre-des-Landes, le 1er janvier 2021.…
Prix des terres en Pays de la Loire en 2020.
Le prix des terres et des prés agricoles
Tour d’horizon de l’évolution des prix des terres agricoles en Mayenne.
Bovins viande : rendre la contractualisation obligatoire
Julien Denormandie a annoncé lors de sa visite au Sommet de l’Élevage qu’au 1er janvier 2022, toute commercialisation…
Clément Le Fournis
Prix des engrais : pas de baisse d’ici le printemps 2022
Clément Le Fournis, co-fondateur de Agriconomie.com, donne son point de vue sur la forte hausse du prix des engrais. 
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53