Aller au contenu principal

Le plein boum de la moisson

Orge, blé, colza, les premiers résultats de la moisson en cours sont très positifs. Alors que les tracteurs font des allers-retours au silo, Agri53 vous emmène au cœur du site Hautbois de Cossé-le-Vivien où 42 500 tonnes de céréales seront collectées.

L’équipe s’active pour délivrer aux cultivateurs leur ticket et un échantillon en cinq minutes.
L’équipe s’active pour délivrer aux cultivateurs leur ticket et un échantillon en cinq minutes.
© RW

« Est-ce que le ticket est prêt ? Les PS sont-ils faits ? » À peine rentrée dans le petit laboratoire d’analyse du silo Hautbois de Cossé-le-Vivien, plus de doute : c’est la moisson. Les six saisonniers s’activent : échantillonnage, taux d’humidité, PS, protéines… tout est mesuré en quelques minutes. « C’est le plein boum de la moisson », explique François-Xavier de la Forest responsable de la collecte sur le site de Cossé-le-Vivien, pour justifier l’effervescence générale. « On stocke principalement du blé, mais on a aussi de l’orge, du blé de force, du colza, du pois, de l’avoine et du triticale », explique le responsable de chez Hautbois. Plus de 42 500 tonnes de céréales peuvent être stockées sur le site, environ 30 000 tonnes de blé arriveront ici, en moins d’un mois.

Pas de répit entre l’orge et le blé

Le coup de chaud du mois de juin a fait mûrir plus vite le blé. « Avant, on avait une pause d’une semaine entre l’orge et le blé. Cette année tout s’enchaîne », explique le responsable de la collecte. Les jeunes saisonniers se relaient pour assurer le travail de 8 h à 2 h. « J’aime bien ce travail, il y a de l’action ça bouge beaucoup », explique Eliot Boissard saisonnier, entre deux mesures. Ces jours-là, Hautbois recevra environ 250 bennes sur son site. Léa Houtin, étudiante de 20 ans en BTS comptabilité, est présente sur le site pour sa troisième moisson. « On ne fait jamais la même chose et on développe un lien avec les clients, il y a une bonne ambiance », se réjouit Léa.

Blé : entre 80 et 100 quintaux

« Cette année en orge on a une progression de 30 % par rapport à l’année dernière », explique Jean-Louis Frapin, directeur général de Hautbois. « Les poids spécifiques sont à plus de 67 kg et les rendements sont très élevés », poursuit le directeur général. Quant au blé, Jean-Louis Frapin estime que 80 % de la récolte sera faite d’ici la fin de la semaine. « Les rendements sont très bons, même dans les terres légères. On est entre 80 et 100 quintaux les PS sont en moyenne à 82 kg avec une très forte hétérogénéité des protéines, elles vont de 9 à 13 », indique le directeur général, en précisant : « on aura plus de recul lundi ».
Côté colza, les résultats sont meilleurs que prévu pour le moment. « Pour les personnes qui ont semé en septembre il y a eu des difficultés d’implantation et les colzas ont été très touchés par les insectes cette année, pour le moment les rendements sont supérieurs à 40 quintaux », explique Jean-Louis Frapin.
Sur l’ordinateur, les saisonniers surveillent le remplissage des 21 cellules, il faudra encore quelques semaines pour tout remplir.

En chiffres

8 personnes travaillent sur le site de Cossé-le-Vivien dont six engagés à l’occasion de la moisson.

42 500 tonnes de céréales peuvent être contenues sur le site.

32,7 °C c’est la température moyenne à laquelle le blé entre dans le silo ces jours-ci. Pour être refroidi, il sera nettoyé pour la conservation. D’ici décembre la température doit s’abaisser à 10 °C.

21 cellules sont présentes sur le site : 16 d’une capacité de 2 500 tonnes et 5 de 700 tonnes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
De nouveaux modes de logement en bâtiment pour vaches laitières
Le bien-être des animaux nécessite de respecter une alimentation adaptée, un logement confortable, des conditions d’élevage…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Un gain de 4 kg par VL et par jour
En mars, le Gaec de la Leudrie figurait parmi les étapes du Robot day’s de Seenovia. L’exploitation, à cheval entre la Mayenne et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53