Aller au contenu principal

Lait : Bel et l’Apbo reconduisent leur accord

Un prix annuel garanti et des primes pour le sans Ogm et le pâturage : l’accord signé pour 2018 entre Bel et l’Apbo est reconduit pour 2019.

© VG

La nouvelle est tombée jeudi dernier, à 17h50, via Twitter : « #APBO et @belcorporate sont très heureux d'annoncer la reconduction de leur accord de 2018 pour 2019, preuve de la confiance mutuelle de leur partenariat ». Tweet suivi d’un communiqué sur le site de Bel. « Grâce à ce nouvel engagement, le lait des produits Mini Babybel, Kiri, Boursin, Cousteron et Port-Salut fabriqués au sein des usines Bel françaises provient désormais de vaches nourries sans Ogm et avec un accès facilité aux pâturages (au moins 150 jours par an, de 94 à 100% selon les marques)  », détaille le communiqué. Des engagements qui seront « valorisés auprès des consommateurs, directement sur les produits, à partir de janvier 2019 ».
Pour Jennifer Marquet, directrice générale de Bel France, « cette démarche novatrice développée avec l’Apbo est un modèle de transformation qui ne doit pas s’arrêter aux portes de nos usines et qui sera portée par nos marques ». Elle estime également « primordial que l’ensemble des acteurs du secteur, et notamment la distribution, se mobilise pour soutenir ce nouveau modèle ».
Ainsi, en reconduisant l’accord passé en décembre 2017, « Bel et les producteurs de l’Apbo affichent une ambition claire, celle d’engager l’ensemble des acteurs de la filière, et notamment la distribution, pour en assurer la pérennité ».
Dans le détail, l’accord garantit « un prix de référence moyen pour le lait acheté aux producteurs de l’Apbo de 350 €/1000 litres » et valorise « des pratiques d’élevages différenciantes, sous forme de primes mensuelles : à hauteur de 15 €/ 1000 litres pour une alimentation sans Ogm des troupeaux laitiers, et de 6 €/1000 litres pour la mise en valeur du pâturage (engagement de 150 jours minimum) ». Ces deux critères permettent une hausse supplémentaire du prix payé au producteur de 21 €/1000 litres. Selon l’Apbo, « dès le 1er juillet 2018, les producteurs ont commencé à faire la transition sur la partie alimentation sans Ogm. » Ainsi, selon nos confrères de web-agri, « à partir du 1er janvier 2019, Bel pourra commercialiser des produits garantis 100 % sans Ogm », répondant ainsi à la demande sociétale tout en permettant aux éleveurs de mieux vivre de leur métier.
Cet accord a également signé par le groupe Intermarché-Netto.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Prix du lait : redonner envie aux producteurs
La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateurs est en croissance pour le 16e mois consécutif. La hausse…
Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Ega : loin de la souveraineté alimentaire
Une nouvelle fois, les agriculteurs de la Fdsea de la Mayenne se sont en rendus dans une grande surface lavalloise, mercredi 20…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Préparer la saison de pâturage en organisant le parcellaire
La bonne organisation de son circuit de pâturage est la première précaution à prendre pour éviter les mauvaises surprises, mieux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53