Aller au contenu principal

Lait : Bel et l’Apbo reconduisent leur accord

Un prix annuel garanti et des primes pour le sans Ogm et le pâturage : l’accord signé pour 2018 entre Bel et l’Apbo est reconduit pour 2019.

© VG

La nouvelle est tombée jeudi dernier, à 17h50, via Twitter : « #APBO et @belcorporate sont très heureux d'annoncer la reconduction de leur accord de 2018 pour 2019, preuve de la confiance mutuelle de leur partenariat ». Tweet suivi d’un communiqué sur le site de Bel. « Grâce à ce nouvel engagement, le lait des produits Mini Babybel, Kiri, Boursin, Cousteron et Port-Salut fabriqués au sein des usines Bel françaises provient désormais de vaches nourries sans Ogm et avec un accès facilité aux pâturages (au moins 150 jours par an, de 94 à 100% selon les marques)  », détaille le communiqué. Des engagements qui seront « valorisés auprès des consommateurs, directement sur les produits, à partir de janvier 2019 ».
Pour Jennifer Marquet, directrice générale de Bel France, « cette démarche novatrice développée avec l’Apbo est un modèle de transformation qui ne doit pas s’arrêter aux portes de nos usines et qui sera portée par nos marques ». Elle estime également « primordial que l’ensemble des acteurs du secteur, et notamment la distribution, se mobilise pour soutenir ce nouveau modèle ».
Ainsi, en reconduisant l’accord passé en décembre 2017, « Bel et les producteurs de l’Apbo affichent une ambition claire, celle d’engager l’ensemble des acteurs de la filière, et notamment la distribution, pour en assurer la pérennité ».
Dans le détail, l’accord garantit « un prix de référence moyen pour le lait acheté aux producteurs de l’Apbo de 350 €/1000 litres » et valorise « des pratiques d’élevages différenciantes, sous forme de primes mensuelles : à hauteur de 15 €/ 1000 litres pour une alimentation sans Ogm des troupeaux laitiers, et de 6 €/1000 litres pour la mise en valeur du pâturage (engagement de 150 jours minimum) ». Ces deux critères permettent une hausse supplémentaire du prix payé au producteur de 21 €/1000 litres. Selon l’Apbo, « dès le 1er juillet 2018, les producteurs ont commencé à faire la transition sur la partie alimentation sans Ogm. » Ainsi, selon nos confrères de web-agri, « à partir du 1er janvier 2019, Bel pourra commercialiser des produits garantis 100 % sans Ogm », répondant ainsi à la demande sociétale tout en permettant aux éleveurs de mieux vivre de leur métier.
Cet accord a également signé par le groupe Intermarché-Netto.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Sima 2022 : quatre exposants mayennais, quatre matériels phares
Du 6 au 10 novembre, quatre entreprises mayennaises étaient présentes à la 100e édition du Sima au parc des expositions Paris…
L'Open Dairy Show est organisé par l'association Vach'Open Show, basée à Pommerieux, en Mayenne.
Holstein : grande première pour l’Open Dairy Show
Vendredi 25 et samedi 26 novembre 2022, le parc Saint-Fiacre de Château-Gontier-sur-Mayenne accueillera l’Open Dairy Show. Ce…
Lait : un Gaec, deux Astronaut, deux Discovery
Vendredi 18 novembre 2022, dans le cadre des 30 ans de son premier robot de traite, Lely proposait une ferme ouverte : celle du…
Départemental Prim’Holstein : Orbella sur la plus haute marche
Une soixantaine d’animaux de la race Prim’Holstein ont défilé sur le ring de Château-Gontier, samedi 5 novembre, pour le concours…
Haies : la jeunesse mayennaise veille sur le bocage
Lundi 14 novembre 2022, la Fédération régionale des chasseurs (FRC) des Pays de la Loire organisait une plantation de haies…
Antoine Prioux, président de la coopérative Déshyouest
La luzerne : « c’est 2 500 kg de protéines par hectare »
Interview de Antoine Prioux, président de la coopérative Déshyouest, de retour du congrès mondial de la luzerne qui s'est tenu à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 90€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53