Aller au contenu principal

Lactalis : les OP acceptent la baisse de production laitière de 2 % par an pendant 3 ans

Le groupe Lactalis a demandé aux OP de baisser les volumes de lait produits de 2 % par an pendant 3 ans. Une demande entendue qui permet à Lactalis de réduire la part des marchés volatils dans son mix-produit et qui s’appuie sur les cessations d’activité.

Un camion citerne de chez Lactalis collectant le lait dans une ferme en Mayenne. Photo d'illustration.
© AA

« C’est un accord gagnant-gagnant », expliquait dans une vidéo diffusée le 5 décembre dernier sur la page Facebook de l’OPLGO, son président, Frédéric Epineau, après l’accord signé entre cette organisation de producteurs et le groupe Lactalis portant sur la gestion des volumes. Selon Frédéric Epineau, l’accord « répond aux besoins de l’entreprise de réduire ses volumes de 2 % par an sur 3 ans, sans impacter les volumes individuels ». Par cette demande de réduction, le groupe Lactalis recentre sa production vers un marché plus stable que celui du couple beurre-poudre ou celui du Spot. Contacté par Agri53, Lactalis explique que  « ce partenariat vise à poursuivre la maîtrise des volumes contractuels engagées pour réduire l’exposition de Lactalis aux marchés volatils, tout en préservant les volumes contractuels individuels des producteurs ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Quel prix pour le maïs sur pied en 2022 ?
Les prix du maïs sur pied et en silo s’estiment en général selon un prix d’équivalence qui est obtenu par le producteur, par la…
Ensilages : premiers chantiers dès ce vendredi
En Mayenne, les premiers gros ensilages de maïs débutent ce vendredi et la semaine prochaine au sud Mayenne. Les agriculteurs…
Sécheresse : la profession demande de la souplesse et des mesures !
Face à la sécheresse qui frappe actuellement la Mayenne et plus globalement la France, la FDSEA 53 et les JA 53 demandent de la…
Récoltes : premier bilan des moissons
La saison des moissons des cultures implantées cet hiver arrive à son terme pour la majorité des agriculteurs mayennais. L’…
Cima 2022 : tour d'horizon des concours départementaux
En dehors du National Blonde d’Aquitaine, les concours départementaux ont rythmé le week-end du Cima. Concours des races bovines…
Éleveur et pasteur, la drôle de vie de Philippe Duroy
Philippe Duroy a un parcours pour le moins atypique. Ce Mayennais d’origine, né à Laval, est aujourd’hui éleveur de bovins en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 90€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53