Aller au contenu principal

La météo met les pommiers à rude épreuve

Au printemps, au vu de la floraison, la récolte de pommes cidricoles était prometteuse. Cependant, la météo est venue perturber les arbres fruitiers. Stéphane Gouhier, arboriculteur à Ballots et responsable de la commission technique de l’association des Cidres de Loire, nous éclaire sur l’état des pommiers.

Stéphane Gouhier, arboriculteur à Ballots et responsable de la commission technique de l’association des Cidres de Loire.
Stéphane Gouhier, arboriculteur à Ballots et responsable de la commission technique de l’association des Cidres de Loire.
© LG

Au printemps, les producteurs cidricoles l’affirmaient : « Nous avons une belle floraison qui promet une bonne récolte ». Cependant, aujourd’hui, le résultat n’est pas à la hauteur des espérances. « Nous avons finalement eu beaucoup de coulures. Il y a bien eu une pollinisation,
mais la fécondation s’est mal passée », explique Stéphane Gouhier, responsable de la commission
technique de l’association des Cidres de Loire. Une situation due à des conditions climatiques changeantes. « Il a fait un coup chaud, puis froid, sec, puis humide… » À cela s’ajoute un été 2019 marqué par de la sécheresse et suivi d’une saison automnale et hivernale très humide. Les pommiers supportant mal ces stress météorologiques n’ont pas pu développer correctement
leurs bourgeons. « Le fait que nous ayons eu un hiver très doux joue aussi dans la mauvaise qualité des bourgeons floraux. » En effet, si les arboriculteurs craignent le froid au printemps, il fait néanmoins partie du cycle naturel des arbres en hiver et est essentiel à une bonne
fructification.

Stéphane Gouhier se veut tout de même rassurant : « la situation est loin d’être catastrophique
et pour le moment la récolte devrait être correcte ». Pour l’heure, les pommes sont même plutôt en avance et atteignent des calibres élevés pour la période.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Prix du lait : redonner envie aux producteurs
La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateurs est en croissance pour le 16e mois consécutif. La hausse…
Ega : loin de la souveraineté alimentaire
Une nouvelle fois, les agriculteurs de la Fdsea de la Mayenne se sont en rendus dans une grande surface lavalloise, mercredi 20…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53