Aller au contenu principal

REFORME DE LA PAC
La filière allaitante inquiète pour son avenir

Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui devrait entrer en vigueur en 2023, l’inquiétude monte pour les éleveurs de bovins allaitants.

Didier Gauche, éleveur de charolais à Houssay (53).
© AF-Agri53

Des aides couplées animales ponctionnées au profit des aides couplées végétales et du plan protéines, voilà ce qui ressort des différents scénarios d’évolution du budget du 1er pilier de la Pac.  Les éleveurs de la Fédération nationale bovine et de la section bovine de la Frsea des Pays de la Loire ont immédiatement réagi à ces propositions. Pour la section bovine de la Frsea, c’est « un coup de couteau de plus dans le dos des éleveurs et un sentiment d’abandon ». La filière viande bovine, déjà très fragile à cause de prix non rémunérateurs, prend un nouveau coup de massue, comme le dénonce la Fnb : « une incompréhension à la hauteur de la coupe envisagée par le Gouvernement dans l’enveloppe des aides destinées aux éleveurs de bovins de race à viande : 250 millions d’euros par an ». Une baisse des aides qui, selon la Fnb, représenterait « 30 à 50 % du revenu » d’un éleveur de vaches allaitantes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

La grêle s’est de nouveau abattue sur la Mayenne
Un violent orage a traversé la Mayenne dans la soirée de lundi dernier. Les grêlons, souvent proches de la taille d’une balle de…
Maïs grain : on boudine, juste après la récolte
Mercredi 21 septembre, c’était battage des maïs à Saint-Pierre-des-Nids. Plusieurs chantiers à suivre, avec une conservation en…
Litre de lait à 0,71 euro : scandalisés, les syndicats s’invitent chez Leclerc
Ayant constaté un prix à 0,71 euro le litre pour les briques de lait de la marque Eco+, plusieurs syndicats agricoles ont…
Grêle : l’aide d’urgence expliquée aux agriculteurs
Réunie dans la salle des fêtes d’Arquenay mercredi soir, une cinquantaine d’agriculteurs mayennais ont répondu à l’invitation de…
Grêle de mai : une aide plafonnée à 5 000 euros
Suite à l’épisode de grêle de fin mai, la Mayenne s’est vue attribuée une enveloppe globale de 1 085 000 euros sur un total de 1,…
Sodiaal sommée de payer mieux ses producteurs
En raison d'un prix du lait qui n’augmente pas assez chez Sodiaal et ne couvre pas les coûts de production, des éleveurs laitiers…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 90€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53