Aller au contenu principal

La centrale hydraulique Agility remporte trois prix d’innovation

Paillage. Adaptée aux tracteurs de faible puissance, dotée d’un très grand angle de braquage, la centrale hydraulique des établissements Emily a séduit les jurys de trois concours d’innovation.

Dissociée de la pailleuse, la centrale hydraulique Agility est pensée pour rentabiliser « ses petits tracteurs » et éviter l’achat d’un autre engin porteur.
Dissociée de la pailleuse, la centrale hydraulique Agility est pensée pour rentabiliser « ses petits tracteurs » et éviter l’achat d’un autre engin porteur.
© Éts Emily

Capr’I d’Or, Inel d’Or et Innov’Space : la centrale hydraulique Agility est une innovation reconnue. Commercialisée depuis le mois de septembre 2020 par les établissements Emily, cette centrale hydraulique polyvalente a été conçue à la demande des utilisateurs de pailleuses trainées Vulcano. Adaptable à d’autres machines, elle se démarque par le grand-angle de braquage qu’elle permet et son utilisation avec des tracteurs de petite puissance et un faible débit d’huile. Jérémy Mauboussin, éleveur de volailles Loué à Pezé-le-Robert (Gaec Vallée du Ruisseau, 140 ha de cultures, 5 bâtiments de volailles de chair, dans la Sarthe) a été l’un des premiers utilisateurs de cette machine. Équipé dès le mois de mai pour tester le produit avant son lancement, il se montre satisfait de son équipement : « On est ravi, on n’a jamais eu une qualité de paillage pareil ». Il a choisi cette « Vulcano » pour le repaillage, le paillage en début de lots. « Surtout que nous allons passer en quasi 100 % paille broyée d’ici 3 ans », détaille l’éleveur sarthois. Ajoutant que cette machine « peut aussi bien distribuer de la paille longue et de la paille de colza ». Une polyvalence appréciée. À cela s’ajoutent la robustesse de la machine, la taille des roues — « de très grosses roues qui ne créent pas de bouchons devant en repaillage » — la rotation inversée des deux disques de distribution, les nombreux points de réglages… Autant d’aspects qui ont retenu l’attention du Gaec.

Tracteur 35 CV

 

Autre atout majeur de l’Agility : son utilisation avec des tracteurs de petite puissance. Pour Jérémy Mauboussin, c’est l’élément principal qui a motivé son achat. Actuellement en possession d’un tracteur de 80 CV, avec un débit d’huile suffisant pour la pailleuse Vulcano, il voudrait par la suite passer à un tracteur plus petit, sûrement d’occasion. « Elle fonctionne à 540 tours par minute sans souci, pas besoin d’accélérer, témoigne-t-il. Un tracteur de 50 CV emmène la pailleuse sans problème. » D’ailleurs le fabricant garantit une utilisation efficace avec des tracteurs de 35 CV.
Si l’éleveur ne peut pas pailler avec les poules dans le bâtiment en ce moment, à cause de l’épidémie d’influenza aviaire, il a constaté ces derniers mois que les poules étaient moins affolées à l’extérieur lorsqu’il passait la machine. Signalons que la pailleuse ne sert pas seulement pour les poulaillers, mais aussi tout type d’aires paillées en bovins, ovins ou caprins.

Braquage à 82 °C

 

Autre atout de séduction, le grand-angle de braquage permis par la centrale. « C’est impressionnant, je tourne quasiment à 90 °C », déclare Jérémy Mauboussin. La promesse de faire demi-tour dans un bâtiment de 8 mètres de large n’est en revanche pas confirmée par l’éleveur. « Je ne peux pas faire demi-tour dans mon bâtiment de 9 mètres, mais je paille celui du voisin, qui fait 15 mètres, et là je fais demi-tour sans problème, en paillant dans les coins tout en tournant, sans incidence sur le débit. Ça ne freine pas le tablier de la pailleuse ».

Le jury de Capr’I d’Or avait aussi été séduit par ses aspects pratiques et de sécurité. La centrale se distingue des conceptions existantes en étant positionnée sur le troisième point arrière du tracteur. « Il n’y a aucun risque d’accident, confirme l’éleveur. Comme pour tout matériel, il faut éteindre le moteur quand on descend du tracteur. » Le démontage de la pailleuse est possible sans démonter le cardan. « L’attelage est simple comme tout. On peut la mettre sur un autre engin, le point d’attache est celui d’un anneau de remorque normal », décrit Jérémy Mauboussin. Pour lui, le matériel est important, mais il accorde également de l’importance à la qualité du service après-vente, qui, en l’occurrence, le satisfait.

 

Léa Calleau avec V.G.

 

Encadré 1

Le prix de vente de la centrale affiché par les établissements Emily est de 3 320 €.

 

Encadré 2

 

À retrouver aussi en vidéo

 

INSÉRER PHOTO 3
Crédit : capture d’écran Emily’WebTV

 

Légende

Un reportage vidéo est proposé par le distributeur avec les explications de Jérémy Mauboussin. Il est à retrouver sur la chaîne Emily’WebTV via YouTube : https://youtu.be/Q1Ch2nrv6SA.

 

@font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1107305727 0 0 415 0;}@font-face {font-family:Calibri; panose-1:2 15 5 2 2 2 4 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1073786111 1 0 415 0;}p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Calibri; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:Calibri; mso-fareast-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-fareast-language:EN-US;}h2 {mso-style-priority:9; mso-style-qformat:yes; mso-style-link:"Titre 2 Car"; mso-style-next:Normal; margin-top:2.0pt; margin-right:0cm; margin-bottom:0cm; margin-left:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan lines-together; page-break-after:avoid; mso-outline-level:2; font-size:13.0pt; font-family:"Calibri Light"; mso-ascii-font-family:"Calibri Light"; mso-ascii-theme-font:major-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:major-fareast; mso-hansi-font-family:"Calibri Light"; mso-hansi-theme-font:major-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:major-bidi; color:#2F5496; mso-themecolor:accent1; mso-themeshade:191; mso-fareast-language:EN-US; font-weight:normal;}a:link, span.MsoHyperlink {mso-style-priority:99; color:#0563C1; mso-themecolor:hyperlink; text-decoration:underline; text-underline:single;}a:visited, span.MsoHyperlinkFollowed {mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; color:#954F72; mso-themecolor:followedhyperlink; text-decoration:underline; text-underline:single;}span.Titre2Car {mso-style-name:"Titre 2 Car"; mso-style-priority:9; mso-style-unhide:no; mso-style-locked:yes; mso-style-link:"Titre 2"; mso-ansi-font-size:13.0pt; mso-bidi-font-size:13.0pt; font-family:"Calibri Light"; mso-ascii-font-family:"Calibri Light"; mso-ascii-theme-font:major-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:major-fareast; mso-hansi-font-family:"Calibri Light"; mso-hansi-theme-font:major-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:major-bidi; color:#2F5496; mso-themecolor:accent1; mso-themeshade:191;}.MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-family:Calibri; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:Calibri; mso-fareast-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-fareast-language:EN-US;}div.WordSection1 {page:WordSection1;}

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Yvan Romagné, éleveur de volailles standards et de volailles fermières.
Volailles standards et fermières « des activités complémentaires »
En juillet 2016, Yvan Romagné s’est installé en volailles standards et fermières à La Bigottière. Si l’association de ces deux…
Le tir du sanglier, à l'affût, est autorisé depuis le 1er juin 2021.
Sangliers : tir de nuit demandé
En raison des nombreux dégâts observés dans les cultures, mercredi, la FDSEA a demandé à l’Administration d’autoriser le tir de…
Bouteille et verre de lait
E.Leclerc fait augmenter les prix… aux producteurs
Dans un communiqué diffusé mercredi 9 juin, E.Leclerc revalorise le prix du lait de 5 €/1 000 litres. Cela concerne 25 000…
Siège social de Lactalis, à Laval.
Lactalis : + 5,9 % de chiffre d’affaires en 2020
Avec un chiffre d’affaires à la hausse en 2020 : Lactalis poursuit sa progression et évoque, pour 2021, de meilleurs prix payés …
La relève est assurée
Jeudi 20 mai, l’Anefa 53 a tenu son assemblée générale au CFP la Futaie, à Port-Brillet. À l’occasion d’une table ronde, cinq…
Au Gaec de l’Aubépine, Mickaël Côme est responsable de l’atelier de bovins allaitants. Sur son site à La Chapelle-Rainsoin, il élève entre 65 et 70 mères de race limousine dont la descendance, à environ 70 %, sera valorisée avec le label Blason Prestige. Il pose ici avec Charlotte Pertuisel, conseillère élevage bovin, qui suit l’élevage pour la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire.
Innov’action : trouver l’équilibre entre revenu et environnement
La journée Innov’action consacrée à la viande bovine se tiendra le mardi 22 juin, à La Chapelle-Rainsoin. Le thème : « …
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53