Aller au contenu principal

Innov'Action : innover pour réduire la pénibilité

Organisée par la Chambre d’agriculture de la Mayenne, la journée volailles a rassemblé plus de 800 visiteurs, jeudi 13 juin au Gaec de la Trinité à Chailland.

© AF

Une soixantaine d’exposants étaient présents lors de cette journée, chacune des entreprises gravitant autour de la production avicole : groupements, coopératives banques, centre de gestion, vendeurs de matériels, fournisseurs de gaz, accouvoirs, constructeurs de bâtiments, services de traitement de l’eau, ramasseurs de volailles…
Jean-Yves Guérot, responsable du comité de pilotage de la Chambre d’agriculture de la Mayenne se dit « pleinement satisfait, avec au moins 800 visiteurs sur la journée et plus de 400 repas servis. Les partenaires étaient tous très satisfaits du nombre de visites, avec des visiteurs très
intéressés. Une météo qui nous a aidés, car il n’a fait ni trop chaud ni trop froid. Je remercie le grand engagement de la filière Duc de Mayenne avec l’abattoir Ramon qui ont fortement participé à la réussite de la journée et qui ont fourni de nombreux bénévoles ».
Innovation oblige pour une journée Innov’action, deux robots étaient présentés, l’un lié à la productivité des volailles, l’autre concernant le lavage des bâtiments, permettant
de réduire la pénibilité du travail.

Spoutnic fait bouger les volailles

Primé d’un Innov’space en 2016, le robot autonome incite les volailles à bouger, car sans stimulation, elles ont tendance à l’inertie. À l’aide de stimuli lumineux et sonore, il circule
aléatoirement. Cette animation régulière favorise la prise de poids des volailles de chair, réduit les maladies et la mortalité et ainsi, l’administration d’antibiotiques. En poules reproductrices,
des essais du robot ont montré une stabilisation à 1,5% du taux de ponte au sol, contre 3% pour les élevages sans robot. Cela représente une baisse de 26 % de ponte au sol en 16 jours et un gain
de temps pour l’éleveur.

Lavicole, l’automoteur de lavage

Créé et testé en Vendée, le robot de lavage Lavicole a été conçu pour le nettoyage des bâtiments avicole. Conçu pour diminuer la pénibilité des travaux de nettoyage, il permet de nettoyer 95 % du bâtiment : sol, plafond, lanterneaux, volets, parois, ligne de vie, mangeoires et pipettes grâce à une rampe orientable et un tunnel de nettoyage. Une lance haute pression manuelle permet de faire les finitions, comme le contour des portes. En volailles de chair, pour un 1000 m2, 3h d’utilisation permettront le lavage complet du bâtiment. Il a reçu deux prix d’innovation : un Innov’space en 2018 ainsi que la médaille de bronze au Sima innovation awards en 2019. Transportable sur une remorque, son concepteur commence la commercialisation avec notamment les Cuma comme acheteur potentiel. Côté investissement, compter 90 000 € pour l’achat du robot.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Prix du lait : redonner envie aux producteurs
La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateurs est en croissance pour le 16e mois consécutif. La hausse…
Ega : loin de la souveraineté alimentaire
Une nouvelle fois, les agriculteurs de la Fdsea de la Mayenne se sont en rendus dans une grande surface lavalloise, mercredi 20…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53