Aller au contenu principal

Influenza aviaire : ré-élévation du niveau de risque

Face à la recrudescence de cas en Europe, le ministère de l'Agriculture a pris de nouvelles mesures. La Mayenne est concernée.

La situation en Europe vis-à-vis de l’influenza aviaire hautement pathogène est extrêmement évolutive puisqu’entre le 17 octobre et le 3 novembre, 21 cas ont été détectés dans l’avifaune sauvage (8 aux Pays-Bas et 13 en Allemagne). Deux foyers ont également été déclarés dans des élevages de poules reproductrices (1 aux Pays-Bas et 1 au Royaume-Uni).

Ces nouvelles détections indiquent la présence d’une forte dynamique d’infection par des virus hautement pathogènes au sein de l’avifaune sauvage dans le nord de l’Europe, dans une voie de migration très active en amont du territoire français. De plus, elles confirment le risque élevé d’introduction de ces virus dans les élevages des pays où les cas ont été détectés en faune sauvage. Compte tenu de la saison actuelle de migration des oiseaux, le risque d’introduction en France est très important.

Face à cette situation, le ministre de l’Agriculture a pris la décision par décret paru ce jeudi 5 novembre de passer 45 départements en niveau de risque élevé. Pour la région, sont concernés la Loire-Atlantique, Le Maine-et-Loire, la Mayenne et la Vendée.

Pour les élevages de ces départements, les mesures qui rentrent en application sont :

- Claustration ou protection des élevages de volailles par un filet avec réduction des parcours extérieurs pour les animaux ;
- Interdiction de rassemblement d’oiseaux (exemples : concours ou expositions),
- Interdiction des transports et lâchers de gibiers à plumes ;
- Interdiction d’utilisation d’appelant.

Les exploitations non commerciales ont également l’obligation de claustrer les volailles. 
Dans ce contexte, il est donc essentiel de maintenir une vigilance particulière pour prévenir au maximum toute introduction dans des élevages de volailles et détecter au plus vite la présence de ces virus. Seule une application stricte des mesures de biosécurité dans les élevages et par chaque maillon permettra de protéger l’ensemble de la filière.

Pour rappel, les fiches biosécurité mises en place par l’ITAVI sont disponibles à l’adresse suivante : http://influenza.itavi.asso.fr/

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Prix du lait : redonner envie aux producteurs
La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateurs est en croissance pour le 16e mois consécutif. La hausse…
Ega : loin de la souveraineté alimentaire
Une nouvelle fois, les agriculteurs de la Fdsea de la Mayenne se sont en rendus dans une grande surface lavalloise, mercredi 20…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53