Aller au contenu principal

Agricampus
Ils filment « le métier qui leur plaît »

Deux formations de l’Agricampus de Laval participent à la 14e édition du concours vidéo « Je filme le métier qui me plaît ». Il ne leur reste que quelques jours pour se qualifier en finale.   

Les élèves de CS Lait et les 1ères années du BPREH en apprentissage participent au concours « Je filme le métier qui me plaît ».
© Capture écran vidéo CS lait

Présenter le métier qui les anime. C’est le défi qu’ont décidé de relever deux formations de l’Agricampus de Laval. Le Certificat de spécialisation en conduite d’un élevage bovin lait (CS lait) et les 1ères années du Brevet professionnel responsable d’entreprise hippique (BPREH) en apprentissage participent à la 14e édition du concours « Je filme le métier qui me plaît ».   

Tout est dans le nom. Les élèves ont pour mission de réaliser une vidéo de 3 minutes sur la profession qu’ils souhaitent exercer. « C’est un bon moyen de fédérer le groupe. Et ils aiment montrer ce qu’ils font », indique Mickaëlle Maraquin, coordinatrice du CS lait.  

Découvrir le métier d’éleveur 

Les deux classes suivent leur formation en alternance. « On n’a donc pas eu beaucoup de temps pour tout faire. » Le CS lait a réalisé son film au GAEC Géré-Ogé à Saulges. « C’est le lieu d’apprentissage de l’un de nos jeunes », précise Mickaëlle Maraquin. L’objectif : « faire découvrir les atouts du métier d’éleveur laitiers, les différents stades de production c’est-à-dire l’alimentation, le bien-être, ce qu’on fait de cette production... » 

Les étudiants de BPREH sont quant à eux allés à Bazougers, au Haras de la Paumardière. « Ils nous accueillent beaucoup en visite et le métier d’éleveur en équin est peu connu. On souhaitait mettre en lumière le bas de la pyramide », affirme Amandine Guitter, formatrice commercialisation et reproduction équine. 

Bientôt en final ?  

Le 19 mars 2021, 709 vidéos, dont celles de l’Agricampus, ont été sélectionnées parmi 2420 films. « En ce qui nous concerne, on a eu beaucoup de chance, car l’un de nos élèves Alexis Guérin est passionné par la vidéo et a de très bonnes connaissances dans ce domaine », indique Mickaëlle Maraquin. 

Les étudiants doivent désormais obtenir un maximum de « vu » sur leurs vidéos avant le 31 mai pour espérer passer en final. À ce jour, celle du CS lait comptabilise 507 vues et celle du BPREH 237. Les meilleurs films sélectionnés seront projetés lors de la cérémonie de remise des prix au grand Rex Paris en live sur YouTube et Parcoursmetiers.tv. 


À vos clics  

Les films de l’Agricampus sont visibles sur la plateforme Parcoursmetiers.tv. 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Yvan Romagné, éleveur de volailles standards et de volailles fermières.
Volailles standards et fermières « des activités complémentaires »
En juillet 2016, Yvan Romagné s’est installé en volailles standards et fermières à La Bigottière. Si l’association de ces deux…
Le tir du sanglier, à l'affût, est autorisé depuis le 1er juin 2021.
Sangliers : tir de nuit demandé
En raison des nombreux dégâts observés dans les cultures, mercredi, la FDSEA a demandé à l’Administration d’autoriser le tir de…
Bouteille et verre de lait
E.Leclerc fait augmenter les prix… aux producteurs
Dans un communiqué diffusé mercredi 9 juin, E.Leclerc revalorise le prix du lait de 5 €/1 000 litres. Cela concerne 25 000…
Siège social de Lactalis, à Laval.
Lactalis : + 5,9 % de chiffre d’affaires en 2020
Avec un chiffre d’affaires à la hausse en 2020 : Lactalis poursuit sa progression et évoque, pour 2021, de meilleurs prix payés …
La relève est assurée
Jeudi 20 mai, l’Anefa 53 a tenu son assemblée générale au CFP la Futaie, à Port-Brillet. À l’occasion d’une table ronde, cinq…
Au Gaec de l’Aubépine, Mickaël Côme est responsable de l’atelier de bovins allaitants. Sur son site à La Chapelle-Rainsoin, il élève entre 65 et 70 mères de race limousine dont la descendance, à environ 70 %, sera valorisée avec le label Blason Prestige. Il pose ici avec Charlotte Pertuisel, conseillère élevage bovin, qui suit l’élevage pour la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire.
Innov’action : trouver l’équilibre entre revenu et environnement
La journée Innov’action consacrée à la viande bovine se tiendra le mardi 22 juin, à La Chapelle-Rainsoin. Le thème : « …
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53