Aller au contenu principal

Fièvre porcine africaine : la préfecture relaye le plan d’action ministériel

© Préfecture de la Mayenne

Dans un courrier du 22 octobre, le préfet de la Mayenne Frédéric Veaux insiste sur
l’application « avec la plus grande rigueur », du plan ministériel d’action contre la peste porcine africaine (ou fièvre porcine africaine), virus signalé actuellement en Belgique et dans des pays de
l’Europe de l’Est depuis 5 ans. « Cette alerte sanitaire de niveau maximal nécessite une mobilisation collective, notamment des éleveurs et des chasseurs, pour éviter le risque d’introduction ou la propagation de cette maladie sur notre territoire. »
L’enjeu est de taille : perdre le statut indemne de fièvre porcine africaine se traduirait par la fermeture des frontières pour une filière porcine qui exporte 40 % de sa production nationale. « Le département de la Mayenne, qui compte plus de 500 élevages professionnels et deux abattoirs spécialisés de premier rang national, pourrait être particulièrement impacté », souligne le préfet. La fièvre porcine africaine se transmet par les animaux infectés, les matériels, les véhicules et les personnes ayant été en contact avec des animaux infectés et aussi par les viandes et charcuteries issues d’animaux infectés.
Le représentant de l’État rappelle qu’une déclaration de détention de porcs ou de sangliers, que ce soit à titre professionnel, de consommation familiale ou comme animal de compagnie, « est obligatoire dès un seul porc ou sanglier détenu, ce à compter du 1er novembre ». La déclaration s’effectue auprès de l’Ede au 02 43 67 37 30.

Mesures sanitaires, recommandations, symptômes

Les mesures sanitaires suivantes sont à respecter :
- Ne nourrissez pas vos porcs ou sangliers avec des restes de repas.
- Empêchez tout contact de vos porcs ou sangliers avec des sangliers sauvages (clôtures aux
normes, murs, mise en bâtiment...).
- N’introduisez pas de porc ou sanglier venant d’un pays infecté.

Des recommandations :
- Tout visiteur doit mettre une tenue et des bottes propres et se laver les mains avant d’entrer
en contact avec vos animaux.
- Empêchez tout contact de vos porcs ou sangliers avec des personnes ayant été en contact
avec des porcs ou des sangliers des pays infectés (élevage ou chasse) depuis moins de
48 h.
- Si vous êtes chasseur, n’introduisez strictement aucun matériel de chasse (tenue, bottes,
voiture), ni trophée ni chien de chasse dans l’élevage. Lavez-vous les mains au savon au
retour de chasse.

Les symptômes des animaux atteints :
Si vous constatez une perte d’appétit, de la fièvre (+ de 40 °C), un abattement, des rougeurs
sur la peau notamment sur les oreilles et l’abdomen, ou une mortalité anormale, contactez
votre vétérinaire sans tarder.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53