Aller au contenu principal

Festival d’Evron : une croisée Charolaise à 13,50 € le kilo

Le 26e concours d’animaux de viande de Noël se tenait samedi à Évron. 220 bovins étaient présents au foirail. Avec des prix plus soutenus qu’en 2021, même si les charges des éleveurs ne sont pas non plus identiques.

« Celle-là est meilleure dans le devant, mais pas à l’arrière. » Pas facile pour le jury de départager les vaches Blondes d’Aquitaine. La qualité était, comme pour les autres races d’ailleurs au rendez-vous de ce 26e concours de viande de Noël d’Évron, samedi 3 décembre au foirail des Grands Prés. C’est finalement l’EARL Leclerc (lieu-dit Dergé, à Évron), avec une vache déjà championne en 1re section, qui sera jugée la meilleure de sa race.

La pression des acheteurs

Si dans les travées du foirail des Grands Prés on entendait parler de tarifs moyens pour les femelles entre 7 € et 8 €, et le plus souvent autour de 7,20 € à 7,50 €, contre un euro de moins, en moyenne, pour les mâles, des acheteurs ont mis la pression de bonne heure à certains éleveurs. « Mon neveu a été appelé à 7 heures ce matin pour s’entendre dire qu’ont lui ne proposerait pas plus de 7 € le kilo, sans avoir les bêtes ! », relate un éleveur présent samedi matin à Évron. De quoi déstabiliser quelque peu qui n’a pas l’habitude de négocier. Il y a pourtant de la demande : « une dizaine d’animaux ont été vendus, à la ferme, avant le Festival », confiait Jean-Yves Renard, président du Festival d’Évron, samedi matin, alors que les concours allaient bon train.

Les champions : de 8 € à 13,50 € le kg

Côté championnat, chez les Blanc Bleu et Croisés, Emanuel Strauss est rentré dans la Sarthe avec la plaque la plus élevée, avec une femelle, déjà prix d’excellence de la 2e section. « C’est une croisée Blanc Bleu dont la mère est croisée Normande », explique Emmanuel Strauss, un habitué du Festival. Il y concourt depuis 1991 et son père est venu la première fois en 1968. C’est aussi un habitué des victoires. « C’est la 3e fois que je remporte un prix de championnat à Évron », sourit-il. « Sa finition et son volume ont fait la différence », estime-t-il. La vache, d’un poids d’environ 650 kg au crochet, a été vendu pour 13 € le kilo.

Autre habitué et également Sarthois, Jacky Lelong est rentré à Sillé-le-Guillaume, avec la plaque de l’inter-races femelles. « Je n’avais plus remporté de grand prix depuis 2016, raconte-t-il. Et puis, un jour, ça revient ! » Ce jour, c’était donc ce samedi 3 décembre grâce à une Limousine engraissée chez lui. « C’est une bête extraordinaire, une Limousine pure de 600 kg. Sa culotte, son dos, ses épaules ont fait la différence. C’est la bête idéale ! » Idéale pour l’éleveur, mais pas forcément pour les acheteurs qui, à Evron, ne se sont pas bousculés pour l’acheter. « Depuis, je l’ai vendue à un boucher du Nord de la France, mais je trouve dommage qu’à Évron aucun acheteur n’est venu me faire une proposition. C’est pourtant une bête exceptionnelle », nous expliquait lundi, Jacky Lelong.   

L’inter-races femelles a, lui, était remporté par une bête présentée par David Mary, éleveur à Drain dans le Maine-et-Loire. Sa croisée Charolaise est estimée par l’éleveur « autour de 650 kg ». Pour lui, « l’état d’engraissement et la forme de l’arrière » ont pesé dans la balance, côté jury. L’éleveur, qui venait pour la première fois à ce concours de Noël, avait de quoi être fier, d’autant plus que son bovin est parti pour 13,50 € le kilo !

Enfin à c’est un élevage du sud de la Manche, l’EARL Longueve, au Teilleul, qu’est revenu l’inter-races mâles avec, et c’est assez rare, un vote à l’unanimité des 15 membres du jury. Le bœuf de Jérôme Roulette, estimé à 650 kg de viande, et dont « la forme » a retenu les regards avisés des jurés, a été vendu à 8 € le kg.

Avec 90 % des animaux vendus pendant ce festival de Noël, « Évron sort son épingle du jeu », estime Jean-Yves Renard, notamment « grâce aux deux bêtes à 13 € et 13,50 € ». Des prix tout à fait corrects si on les compare aux 8 € et 8,50 € pour les champions à Rabastens (Tarn) lundi 5 décembre, ou bien encore aux 13 € pour la championne à Charolles (Saône-et-Loire), dimanche 4 décembre. Et puis, l’exposition-vente de reproducteurs, reprise pour la première fois par l’équipe du festival, « a été appréciée des éleveurs qui nous ont demandé de la renouveler ».

 

Le palmarès

Par races : Rouge des Prés mâle : EARL Martin Belair (Juigné-sur-Sarthe, 72). Rouge des Prés femelle : Thierry Galas (Neuvillette-en-Charnie, 72). Croisement charolais femelle : David Mary (Drain, 49). Charolais femelle : Jacky Lelong (Sillé-le-Guillaume, 72). Race diverse mâle : EARL Longueve (Le Teilleul, 50). Race diverse femelle : Isabelle Cherruault (La Cropte, 53). Blanc Bleu et croisés mâle : Gaec Bibron (Commer, 53). Blanc Bleu et croisés femelle : EARL Emmanuel Strauss (Lucé-sous-Ballon, 72). Vache Rouge des Prés femelle : GAEC Lemaître (Sainte-Suzanne-et-Chammes, 53). Vache race diverse femelle : Stéphane Brilhaut (Le Loroux, 35). Vache limousine femelle : Jacky Lelong (Sillé-le-Guillaume, 72). Vache Blanc Bleu et croisée femelle : Jean-François Carré (Aron, 53). Vache Parthenaise femelle : EARL Emmanuel Strauss (Lucé-sous-Ballon, 72). Vache Blonde d’Aquitaine femelle : EARL Leclerc (Évron, 53).

Les grands prix : Inter-races mâles : EARL Longueve (Le Teilleul, 50). Inter-races femelles : Davdi Mary (Drain, 49). Inter-races vaches : Jacky Lelong (Sillé-le-Guillaume, 72). Blanc Bleu et croisés : EARL Emmanuel Strauss (Lucé-sous-Ballon, 72).
 
L'intégralité du palmarès peut être téléchargé :
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Des BTS PA engagés pour leur bocage
Le 18 janvier, des étudiants de l’AgriCampus Laval, en BTS Production animale, ont retroussé leurs manches pour planter plus de…
Juvigné : quatre femmes, quatre Mérites agricoles décernés
C’est suffisamment rare pour être mis en exergue : quatre anciennes agricultrices de Juvigné ont été décorées de la médaille de…
Lait : le savoir-faire américain se déploie en Mayenne
Mardi 17 janvier, le Gaec de La Frabottière, à Saint-Ellier-du-Maine, accueillait une journée professionnelle organisée par l’…
Une réunion autour de la déviation d'Ernée
Dans le cadre du futur contournement sud d’Ernée, une réunion des agriculteurs et des propriétaires fonciers concernés dont les…
CIMA 2023 : retour à une édition classique
Présenté dans les grandes lignes lors de l’assemblée générale du Cima, mercredi 11 janvier, le prochain Cima revient à une…
Jean-Pierre Faucon, Sodiaal
Lait : Sodiaal annonce un prix unique au 1er avril
Sodiaal a organisé six réunions d'hiver sur son territoire pour faire le bilan d'une année marquée par l'inflation. La…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53