Aller au contenu principal

Festival d'Évron : 232 d’animaux attendus en concours et 40 reproducteurs à la vente

Le concours d’animaux de viande de Noël se tiendra samedi 3 décembre au foirail des Grands Prés à Évron, avec une baisse du nombre d’animaux par rapport à l'édition de 2021. En parallèle, une quarantaine de reproducteurs seront à la vente.

Trois des chevilles ouvrières du Festival d’Evron (de gauche à droite) : René Leclerc (vice-président), Jean-Yves Renard (président) et Jean-Luc Lemaître (vice-président).
© VG-Agri53

« Nous avons repris l’organisation de la vente de reproducteurs que faisait auparavant la Chambre d’agriculture, explique Jean-Yves Renard, président du Festival de la Viande d’Évron. Nous aurons 40 reproducteurs. Et nous aurions pu en avoir davantage car nous nous sommes limités par rapport aux élevages et vingt ont été refusés car les dossiers sont arrivés en retard. » Des reproducteurs, « essentiellement mayennais et sarthois » seront donc mis en vente au cours de ce samedi 3 décembre, de gré à gré. « On espère surtout que les acheteurs seront au rendez-vous » afin de pérenniser cette vente, glisse Jean-Luc Lemaître, un des vice-présidents du Festival.

232 bovins attendus

Du côté des animaux en concours, c’est un peu moins souriant : 232 bovins sont attendus contre 288 l’an dernier. Seulement 107 élevages participent, soit 20 de moins que l’année dernière. « Cette baisse est généralisée en France », souligne Jean-Yves Renard qui sillonne le pays, de concours en concours. « On se prend une petite claque, ajoute-t-il, constatant tout de même l’inscription « de 4 à 5 nouveaux éleveurs. » 

Les chiffres des inscriptions tiennent, pour les organisateurs, à la combinaison de deux facteurs : la diminution du nombre d’éleveurs avec des départs en retraite bien plus importants que les reprises d’exploitations, et les prix qui, à la ferme, sont actuellement soutenus, ce qui limite la rentabilité d’aller proposer une bête de haute qualité bouchère à un concours comme celui d’Évron si l’on tient compte des coûts engendrés (inscription, transport, préparation...) et du risque sanitaire éventuel. Même si, comme le précise Jean-Luc Lemaître, « les prix actuels des bovins », sortie élevage, « favorisent davantage les bas de gammes et les moyennes gammes ».

Les Bleus à la hausse

Dans le détail, 57 Rouges des Prés sont inscrites, soit 21 de moins qu’en décembre 2021. Avec 46 inscrits, la race Blanc Bleu et croisés prend du poids dans le concours. Se maintiennent aussi les Charolais (40). On notera l’absence de Parthenaises qui, depuis deux étaient présentes.

Cette année, 65 animaux classés en label rouge devraient être de la partie avec une prédominance de labellisés Bœuf fermier du Maine (BFM) : 41 bovins (43 en 2021). 

Quant à la provenance des élevages, ce sont toujours les Mayennais qui prédominent (64 sur 107), devant les voisins sarthois 27, suivis des Ornais (7), des Brétilliens (4), de 3 représentants du Maine-et-Loire et de 2 de la Manche. Les élevages sont attendus le vendredi. Le public pourra entrer sur le foirail le même jour, mais pas avant 18 h.

Le concours et les ventes se dérouleront le samedi, « globalement de 9 h à 17 h ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Sima 2022 : quatre exposants mayennais, quatre matériels phares
Du 6 au 10 novembre, quatre entreprises mayennaises étaient présentes à la 100e édition du Sima au parc des expositions Paris…
L'Open Dairy Show est organisé par l'association Vach'Open Show, basée à Pommerieux, en Mayenne.
Holstein : grande première pour l’Open Dairy Show
Vendredi 25 et samedi 26 novembre 2022, le parc Saint-Fiacre de Château-Gontier-sur-Mayenne accueillera l’Open Dairy Show. Ce…
Lait : un Gaec, deux Astronaut, deux Discovery
Vendredi 18 novembre 2022, dans le cadre des 30 ans de son premier robot de traite, Lely proposait une ferme ouverte : celle du…
Départemental Prim’Holstein : Orbella sur la plus haute marche
Une soixantaine d’animaux de la race Prim’Holstein ont défilé sur le ring de Château-Gontier, samedi 5 novembre, pour le concours…
Haies : la jeunesse mayennaise veille sur le bocage
Lundi 14 novembre 2022, la Fédération régionale des chasseurs (FRC) des Pays de la Loire organisait une plantation de haies…
Antoine Prioux, président de la coopérative Déshyouest
La luzerne : « c’est 2 500 kg de protéines par hectare »
Interview de Antoine Prioux, président de la coopérative Déshyouest, de retour du congrès mondial de la luzerne qui s'est tenu à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 90€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53