Aller au contenu principal

Agronomie
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

© Chambre d 'agriculture 53

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30 ans (324 mm). Les prévisions annoncent moins de 10 mm de pluie pour la 2e décade du 11 au 20 janvier 2021. Pour la dernière décade en s’appuyant sur les normales (1981-2010), on peut estimer une quantité de pluie entre 20 à 25 mm. Pour estimer la valeur du reliquat sortie hiver, on peut estimer la pluie hivernale 2020-2021 entre 332 et 360 mm.

 

• Reliquat sortie hiver

Le graphique ci-avant situe la valeur moyenne du reliquat en sortie d’hiver sur sol profond (0-90 cm) en fonction de la pluviométrie hivernale (à Laval/Entrammes). C’est l’azote nitrique (NO3-) qui est représenté sur les 3 horizons, l’azote ammoniacal (NH4+) qui est moins variable et dépend plus des conditions de prélèvements, n’est pas pris en compte.  

  • Lorsque le lessivage est faible (années à hiver sec, type 2017), les variations entre parcelles sont importantes. Certaines parcelles sans apport de matière organique et avec peu de minéralisation à l’automne (par exemple des parcelles céréalières) auront un reliquat faible. À l’inverse, des parcelles avec des apports organiques importants, avec beaucoup de minéralisation à l’automne, et éventuellement un reliquat post-récolte conséquent auront un reliquat élevé. Ces années-là, le reliquat peut varier de -30 N/ha à + 150 N/ha, ce qui change tout du point de vue fertilisation.
  • Lorsque le lessivage est important (années à hiver humide, type 2020), la variabilité entre parcelles est moindre. Les parcelles qui avaient un reliquat entrée hiver élevé perdent de l’azote, leur reliquat sortie hiver se rapproche donc de celles qui avaient déjà peu de reliquats à l’entrée de l’hiver. En pratique, la majorité des parcelles se situe entre 30 et 60 N/ha de reliquat disponible et une analyse présente donc moins d’intérêt.

Pour 2021, on atteint 322 mm début janvier, de 25 mm à 50 mm sont à prévoir dans la dernière décade du mois. Le reliquat se situera donc dans la pente descendante du graphique, une analyse n’est donc pas forcément nécessaire dans cette situation.

 

• Rappel réglementaire : reliquats azotés sortie hiver et nouvelle Directive nitrates

Le 6e programme d’actions, applicable depuis le 1er septembre 2018, précise que « l’analyse de sol annuelle obligatoire est le reliquat sortie hiver (RSH). Il doit être réalisé sur une des trois principales cultures et le résultat doit être conservé dans le cahier d’enregistrement des pratiques… »
Cependant, dans les trois cas suivants vous pouvez conserver le choix du type d’analyse et notamment celui d’une analyse de sol « classique » :
- si vous avez moins de 30 ha de « cultures » (céréales, oléagineux, protéagineux, maïs y compris fourrage) ;
- ou si vous utilisez une valeur de reliquat issue d’un réseau régional qualifié annuel validé par les services de l’État ;
- ou encore si vous utilisez un RSH modélisé prenant en compte les conditions pédoclimatiques et agronomiques de l’exploitation. Dans ce cas, la méthode de calcul et les critères utilisés sont tenus à disposition des services de l’État.

Dans tous les cas, la valeur du RSH retenue doit être inscrite dans votre cahier d’épandage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Une 12 rangs à la Cuma de Montaudin
À Montaudin, répondant à la demande d'adhérents, la Cuma a investi dans une ensileuse 12 rangs pour la récolte 2021.
Des rendements exceptionnels
Les ensilages de maïs ont débuté en Mayenne, avec de très bonnes surprises à la clé.
Portage avec la Safer en Mayenne
« Sans la Safer, je ne sais pas où nous serions ! »
Helloïse et Benjamin Beuvain, 24 et 25 ans, se sont installés à Saint-Pierre-des-Landes, le 1er janvier 2021.…
Prix des terres en Pays de la Loire en 2020.
Le prix des terres et des prés agricoles
Tour d’horizon de l’évolution des prix des terres agricoles en Mayenne.
Bovins viande : rendre la contractualisation obligatoire
Julien Denormandie a annoncé lors de sa visite au Sommet de l’Élevage qu’au 1er janvier 2022, toute commercialisation…
Clément Le Fournis
Prix des engrais : pas de baisse d’ici le printemps 2022
Clément Le Fournis, co-fondateur de Agriconomie.com, donne son point de vue sur la forte hausse du prix des engrais. 
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53