Aller au contenu principal

Évron : le Festival de la viande ouvre le 2 septembre

Pendant 3 jours, du 2 au 4 septembre, le foirail d’Évron va vivre au rythme du Festival de la Viande. On saura le vendredi dans l'après-midi qui succédera aux quatre champions de l’an dernier.

Comme chaque année, la Rouge des Prés est la race plus importante au Festival de la Viande d’Évron. Cette année, 98 représentants de la race sont attendus. En 2020 (notre photo), éleveurs, juges et public devaient porter le masque anti-Covid...
© VG-Agri53

Les 386 bovins inscrits pour ce 57e  Festival de la Viande d’Évron sont attendus jeudi 1er septembre, sur le foirail. Ils proviennent de 132 élevages dont plus de la moitié (70) sont mayennais (19 élevages du canton d’Évron). Les autres viennent des départements voisins : 36 de la Sarthe, 12 du Maine-et-Loire, 7 de l’Orne, 4 de la Manche et 3 d’Ille-et-Vilaine. Comme depuis de nombreuses années, les génisses sont en nombre : 186, contre 121 vaches et 79 bœufs (chiffres des inscrits sous réserve de l’avis de la commission de conformation qui passera jeudi 1er septembre, vers 18 h. Moins de mâles donc, cette année, avec, par exemple seulement deux sections en mâles Rouge des Prés contre trois les dix années précédentes. Idem en croisement (5 inscrits, jusqu’à 28 en 2012), ou encore en Charolais (4 inscrits contre 26 en 2011). Une tendance qui correspond à la demande.

À l’opposé, les Blancs Bleus mâles seront 19, contre 9 l’an dernier. Plus globalement, cette race voit sa présence à Évron croître progressivement. Le prix spécial Blanc Bleu, mis en place pour la 3e année, y est peut-être pour quelque chose…

Au total, vendredi 2 septembre, 34 sections vont passer devant le jury, des sections d’un maximum de 16 bovins. Si le timing est respecté, l’élection des champions bœuf, vache, femelle et Blanc Bleu commencera à 15 heures.

Le samedi 3 septembre, après l’inauguration officielle qui débutera à 10 h 30, est consacré à l’exposition des animaux. Ce sera davantage « grand public » avec les expositions avicole et apicole, un sculpteur à la tronçonneuse et un marché du terroir où plus de 70 producteurs sont annoncés. Marché, qui comme les animations du samedi, se poursuivra le dimanche. Quant au défilé des animaux primés, il débutera dimanche 4 septembre, dès 10 h, avec, comme d’habitude, les percherons qui participent au Festival depuis 25 ans. 

 

Reproducteurs et autres concours

Évron c’est aussi un espace dédié à l’exposition-vente de reproducteurs. Ils devraient être 23, le samedi dès le matin : douze Parthenais issus de deux élevages, six Normands culards venant de cinq élevages et cinq Blonds d’Aquitaine proposés par quatre élevages. Un concours avec 26 reproducteurs de la race Rouge des Prés (onze éleveurs) est également prévu le samedi.
Autre concours : celui des reproducteurs Charolais, qui doit rassembler 50 mâles issus de dix élevages.
Enfin 135 ovins Bleus du Maine vont également concourir le samedi. Ils proviennent de 21 élevages.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

La grêle s’est de nouveau abattue sur la Mayenne
Un violent orage a traversé la Mayenne dans la soirée de lundi dernier. Les grêlons, souvent proches de la taille d’une balle de…
Maïs grain : on boudine, juste après la récolte
Mercredi 21 septembre, c’était battage des maïs à Saint-Pierre-des-Nids. Plusieurs chantiers à suivre, avec une conservation en…
Litre de lait à 0,71 euro : scandalisés, les syndicats s’invitent chez Leclerc
Ayant constaté un prix à 0,71 euro le litre pour les briques de lait de la marque Eco+, plusieurs syndicats agricoles ont…
Grêle : l’aide d’urgence expliquée aux agriculteurs
Réunie dans la salle des fêtes d’Arquenay mercredi soir, une cinquantaine d’agriculteurs mayennais ont répondu à l’invitation de…
Grêle de mai : une aide plafonnée à 5 000 euros
Suite à l’épisode de grêle de fin mai, la Mayenne s’est vue attribuée une enveloppe globale de 1 085 000 euros sur un total de 1,…
Sodiaal sommée de payer mieux ses producteurs
En raison d'un prix du lait qui n’augmente pas assez chez Sodiaal et ne couvre pas les coûts de production, des éleveurs laitiers…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 90€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53