Aller au contenu principal

Epandages et qualité de l’air : un enjeu de plus en plus fort !

L’agriculture est de plus en plus confrontée aux enjeux de la qualité de l’air. Les épandages au printemps sont régulièrement critiqués en raison des émissions gazeuses qu’ils génèrent. De nombreuses questions se posent alors : Quelles sont bonnes pratiques utiliser ? Quels enjeux sur mon plan de fertilisation ? Quelles conséquences économiques ?

© DR

L’épandage des effluents d’élevage contribuent pour environ 20 % aux émissions d’ammoniac (NH3) agricoles contre 26 % pour la fertilisation minérale (Citepa, 2018). Mais si la contribution est importante, les leviers de réductions le sont aussi. Voyons quels sont les principaux facteurs contrôlant les émissions d’NH3.

Des projets de recherche récents (Volt’air, Evapro, Teplis...) ont montré que les phénomènes de volatilisation sont très dépendants des types d’effluents, des systèmes d’épandages utilisés, qu’ils ont lieu dans les toutes premières heures après l’épandage (voir image) et qu’ils sont très dépendants des conditions météorologiques lors de l’épandage (vent, ensoleillement et température). Ainsi, l’emploi de matériels spécifiques tels que le pendillard, l’injection dans le sol ou l’enfouissement permet de réduire significativement le risque de volatilisation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Il est la « nourrice » de 400 veaux
Le groupe VanDrie France, spécialisé dans le secteur de la viande de veau, organisait une journée portes ouvertes, le jeudi 28…
Inondations ce vendredi matin à Château-Gontier
Les orages de ce vendredi 20 mai, accompagnées de fortes précipitations ont créé des inondations dans les rues de Château-Gontier…
Orages du 15 mai : des conséquences très disparates
Dimanche 15 mai, les températures estivales ont apporté leur lot d’orages en Mayenne ; des orages violents, très localisés et,…
Conjoncture laitière : l'inflation progresse sans répit

Benoît Rouyer, économiste au Cniel, revient sur la collecte et le prix du lait en France et dans le monde au mois d'avril 2022…

Un vent de jeunesse souffle sur l’agriculture
Pour l’assemblée générale de l’Anefa 53, une table ronde était organisée en présence de trois jeunes en Bac pro CGEA qui ont…
Le lin tisse sa toile en Mayenne
La culture du lin est rare en Mayenne, mais elle existe. À Saint-Cyr-le-Gravelais, Léo Bedouet produit du lin « fibre-semence »…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 90€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53