Aller au contenu principal

Épandage des effluents sur prairies : dérogation accordée

Fortement sollicitée par les élus de la Chambre d’agriculture lors de la dernière session, la dérogation à l’interdiction d’épandage des effluents d’élevage sur prairies en période hivernale a été accordée par les services de l’État. Et comme prévu, ce sera via des déclarations individuelles.

© Réussir machinisme

« Compte tenu de la pluviométrie exceptionnelle de ces dernières semaines, les exploitants agricoles de la Mayenne qui ont un besoin de libérer un excès de volume d’effluent d’élevage de type II et donc précéder à un épandage sur leur exploitation doivent se déclarer auprès de la direction départementale des territoires de la Mayenne à l’adresse suivante : ddt-seb@mayenne.gouv.fr, ou, pour les élevages ICPE (installation classée pour la protection de l’environnement), de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations : ddcspp-envi@mayenne.gouv.fr », indique la préfecture dans un communiqué du mercredi 18 décembre.

Le formulaire de déclaration individuelle est téléchargeable sur le site Internet de l’État sous :

http://www.mayenne.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-eau-et-biodiversite/Eau/Pollutions-diffuses-Nitrates-Phytos

L’exploitant doit compléter ce formulaire et l’accompagner « de toutes les informations nécessaires pour justifier de la demande ». Attention : « l’apport en effluent devra être limité strictement à 20 min 3 s/hectare et ne pas dépasser 20 unités d’azote efficace/hectare », précise le communiqué, rappelant qu’« il est toutefois rappelé qu’il est interdit d’épandre sur sols en pente ou sur sols détrempés ».

La préfecture souligne également que « cette possibilité ponctuelle d’épandre des effluents d’élevage de type II en dehors de la période autorisée par le 6e Programme d’actions régional Nitrates sur le département de la Mayenne ne dispense pas du respect des autres règles liées aux zones vulnérables aux pollutions par les nitrates d’origine agricole ».

Pour en savoir plus, contact la Ddt 53, service Eau et Biodiversité au 02 43 67 89 50, mail : ddt-seb@mayenne.gouv.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Comment gagner de l’argent en vérifiant simplement votre ration ?
En élevage laitier, plus de 50 % des charges opérationnelles sont liés à la nutrition. Optimiser l’efficacité alimentaire est…
Convois agricoles : les règles pour circuler en sécurité
Un convoi agricole en règle, c’est éviter les risques pour soi et pour les usagers. Avec du matériel de plus en plus imposant,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53