Aller au contenu principal

Des cours de l’agneau à des niveaux inégalés

Même si la baisse saisonnière des cours de l’agneau est observée dans toute l’Union européenne, ces derniers demeurent supérieurs de 0,5 €/kg à 1 €/kg à leurs niveaux de 2020. Par rapport à 2019, les différences de prix sont encore plus importantes.

© DR

Une renaissance de la filière ovine française se profile en cette période de sortie de crise sanitaire, avec des prix des animaux plus rémunérateurs que les années passées, une hausse des abattages et une concurrence étrangère moins vive. Certes, la consommation de viande ovine au cours des cinq premiers mois de l’année 2021 (66 000 tonnes équivalent car-casse - tec), demeure inférieure de 7 % à celle de 2019, avant la crise sanitaire. Mais dans le même temps l’offre nationale s’est étoffée par davantage d’agneaux abattus en France (+6 % /2020 et +4 % /2019, en volume) alors que les importations de viandes britanniques étaient inférieures de 28 % à leurs niveaux de 2019. Autrement dit, les Français mangent moins de viande d’agneaux mais davantage d’agneaux issus d’élevages français.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

La grêle s’est de nouveau abattue sur la Mayenne
Un violent orage a traversé la Mayenne dans la soirée de lundi dernier. Les grêlons, souvent proches de la taille d’une balle de…
Maïs grain : on boudine, juste après la récolte
Mercredi 21 septembre, c’était battage des maïs à Saint-Pierre-des-Nids. Plusieurs chantiers à suivre, avec une conservation en…
Litre de lait à 0,71 euro : scandalisés, les syndicats s’invitent chez Leclerc
Ayant constaté un prix à 0,71 euro le litre pour les briques de lait de la marque Eco+, plusieurs syndicats agricoles ont…
Grêle : l’aide d’urgence expliquée aux agriculteurs
Réunie dans la salle des fêtes d’Arquenay mercredi soir, une cinquantaine d’agriculteurs mayennais ont répondu à l’invitation de…
Grêle de mai : une aide plafonnée à 5 000 euros
Suite à l’épisode de grêle de fin mai, la Mayenne s’est vue attribuée une enveloppe globale de 1 085 000 euros sur un total de 1,…
Sodiaal sommée de payer mieux ses producteurs
En raison d'un prix du lait qui n’augmente pas assez chez Sodiaal et ne couvre pas les coûts de production, des éleveurs laitiers…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 90€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53