Aller au contenu principal

Des colzas très développés

Colza à Nuillé-le-Vicoin, le 21/11/2018. Poids : 3,5 kg/m2 pour cette placette.
Colza à Nuillé-le-Vicoin, le 21/11/2018. Poids : 3,5 kg/m2 pour cette placette.
© Chambre d'agriculture 53

Septembre a été très sec (8 mm à Laval) et octobre assez sec (51 mm). Par contre, les pluies de novembre seront supérieures à la moyenne sur 30 ans (déjà 76 mm au 26/11, contre 74 mm pour le mois en moyenne). Globalement, les températures de novembre sont proches des moyennes. Il a fait -3,3 °C le 21/11/2018

• Colza : pesée entrée hiver. La pesée des colzas est un moyen efficace pour raisonner la fertilisation azotée. Plus ils sont développés, plus ils ont absorbé d’azote et donc plus on pourra réduire l’apport d’azote minéral au printemps. La Chambre a réalisé 11 pesées. La moyenne est de 2,5 kg/m2, soit une mobilisation de 125 N/ha. C’est nettement plus que la moyenne pluriannuelle (1,7 kg/m2) et c’est d’ailleurs la plus forte valeur sur 12 ans. Aucune parcelle n’est à moins de 1 kg/m2et 3 sont à plus de 3 kg/ha. Un poids élevé n’est pas indispensable pour faire un bon rendement, mais des colzas bien développés sont moins sensibles aux ravageurs. S’il y a du gel important pendant l’hiver, ces colzas perdront sans doute beaucoup de feuilles. Une 2e pesée sortie hiver sera nécessaire. Avec la baisse des températures et les pluies, les conditions sont bonnes pour utiliser la propyzamide (Kerb Flo). Cet antigraminée, moyennement efficace sur repousses d’orge, est particulièrement intéressant sur graminées résistantes (ray-grass résistants aux fops et/ou aux sulfonylurées), ou sur de fortes infestations de bromes.

• Blé : les stades évoluent lentement. Les blés semés autour du 20 octobre sont à environ 2 feuilles. Il faut environ 100 °C pour produire une nouvelle feuille, soit 14 jours à 7 ° C. La somme de températures sur la période du 21/10 au 30/11 sera d’environ 350 °C, ce qui est proche de la moyenne sur 30 ans (371 °C) et proche de la valeur de l’année dernière (380 °C).

Les vols de pucerons ont lieu à partir de 12 °C, donc il y a eu peu de périodes favorables en novembre et maintenant, on peut considérer que les vols sont terminés. Par contre, les pucerons arrivés sur les parcelles peuvent continuer à être actifs lorsque les températures dépassent 3 °C et ils ne seront tués que lorsqu’il y aura de fortes gelées (par exemple -5/-6 °C pendant plusieurs jours).

Le temps humide et les températures douces de certains jours sont favorables à l’activité des limaces. Cela dit, comme la majorité des blés sont au moins à 1 feuille, ils sont déjà nettement moins sensibles qu’à la levée. De plus, les derniers semis sont souvent derrière maïs grain, précédent peu favorable aux limaces. Donc, dans la grande majorité des cas, le risque est minime.

En post-levée, des produits comme le Défi (prosulfocarbe) ou Fosburi (flufénacet + DFF) doivent être utilisés dès 1-2 feuilles. Ils ont une sélectivité de position donc il y a de gros risques de dégâts si les grains sont trop en surface — surtout en sols légers et s’il y a de fortes pluies après traitement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Prix du lait : redonner envie aux producteurs
La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateurs est en croissance pour le 16e mois consécutif. La hausse…
Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Ega : loin de la souveraineté alimentaire
Une nouvelle fois, les agriculteurs de la Fdsea de la Mayenne se sont en rendus dans une grande surface lavalloise, mercredi 20…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Préparer la saison de pâturage en organisant le parcellaire
La bonne organisation de son circuit de pâturage est la première précaution à prendre pour éviter les mauvaises surprises, mieux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53