Aller au contenu principal

Chasse
Dégâts de sangliers : ayez le réflexe « battue »

Comme chaque année, à la même période, corvidés et sangliers saccagent les semis de maïs. Pour les sangliers, les battues sont possibles. Procédure. 

« En Mayenne, tous les secteurs sont concernés par les dégâts des sangliers sur les semis de maïs. Et la situation ne s’est pas améliorée par rapport à l’an dernier », remarque Claude Charon, référent chasse pour la Chambre d’agriculture. « Le seul moyen efficace c’est d’en prélever. Un sanglier prélevé ne fait plus de dégât ! » Claude Charon conseille de ne surtout pas hésiter à appeler son louvetier de secteur. « Ils sont 9 en Mayenne (pour 10 secteurs, NDLR). Ils disposent d’une autorisation préfectorale et peuvent donc intervenir rapidement. » D’après les observations de terrain, « les sangliers sont actuellement plutôt dans les colzas. Les parcelles de maïs à proximité sont donc à surveiller de près ». 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Yvan Romagné, éleveur de volailles standards et de volailles fermières.
Volailles standards et fermières « des activités complémentaires »
En juillet 2016, Yvan Romagné s’est installé en volailles standards et fermières à La Bigottière. Si l’association de ces deux…
Le tir du sanglier, à l'affût, est autorisé depuis le 1er juin 2021.
Sangliers : tir de nuit demandé
En raison des nombreux dégâts observés dans les cultures, mercredi, la FDSEA a demandé à l’Administration d’autoriser le tir de…
Bouteille et verre de lait
E.Leclerc fait augmenter les prix… aux producteurs
Dans un communiqué diffusé mercredi 9 juin, E.Leclerc revalorise le prix du lait de 5 €/1 000 litres. Cela concerne 25 000…
Siège social de Lactalis, à Laval.
Lactalis : + 5,9 % de chiffre d’affaires en 2020
Avec un chiffre d’affaires à la hausse en 2020 : Lactalis poursuit sa progression et évoque, pour 2021, de meilleurs prix payés …
La relève est assurée
Jeudi 20 mai, l’Anefa 53 a tenu son assemblée générale au CFP la Futaie, à Port-Brillet. À l’occasion d’une table ronde, cinq…
Au Gaec de l’Aubépine, Mickaël Côme est responsable de l’atelier de bovins allaitants. Sur son site à La Chapelle-Rainsoin, il élève entre 65 et 70 mères de race limousine dont la descendance, à environ 70 %, sera valorisée avec le label Blason Prestige. Il pose ici avec Charlotte Pertuisel, conseillère élevage bovin, qui suit l’élevage pour la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire.
Innov’action : trouver l’équilibre entre revenu et environnement
La journée Innov’action consacrée à la viande bovine se tiendra le mardi 22 juin, à La Chapelle-Rainsoin. Le thème : « …
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53