Aller au contenu principal

Conduite des céréales de printemps pour 2020

Avec 486 mm de pluie cumulée à Laval du 1er septembre au 10 janvier, tous les agriculteurs ont été perturbés pour les semis de céréales d’hiver.

© FG

En blé, 15 à 20 % des surfaces prévues sur le dépar-tement n’ont pas pu être semées à la mi-décembre… sans compter les parcelles qu’il faudra ressemer en raison d’un peuplement trop faible. Les parcelles les plus humides se-ront dans la plupart des cas mises en maïs, néanmoins les surfaces en céréales de printemps seront en augmentation cette année pour fournir en appoint un complément de paille. Habituellement sur le dé-partement on compte en moyenne 750 ha d’orge de printemps ;  150 ha d’avoine de printemps et moins de 100 ha de blé de printemps avec des moyennes de rendement autour de 50 q/ha.

Il est conseillé de semer les céréales de printemps à partir du 15 février jusqu’au 20 mars. Au-delà de la date, l’important est de pouvoir préparer son sol en conditions res-suyées. Si on sème trop tôt, le risque est d’avoir des gelées à la levée qui peuvent causer des dégâts. Si on sème fin mars, les capacités de tallage vont être limitées et le risque d’échaudage en fin de cycle au moment du remplissage du grain sera plus important.

Pour la gestion des maladies, un seul passage au stade dernière feuille étalée est suffisant en uti-lisant un produit associant une triazole et un SDHI : exemple Elatus Era. Sur variété peu sensible, il ne faut dépenser plus de 45 €/ha en fongicide.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Prix du lait : redonner envie aux producteurs
La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateurs est en croissance pour le 16e mois consécutif. La hausse…
Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Ega : loin de la souveraineté alimentaire
Une nouvelle fois, les agriculteurs de la Fdsea de la Mayenne se sont en rendus dans une grande surface lavalloise, mercredi 20…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53