Aller au contenu principal

Gestion de l'eau
Changement de locaux pour le syndicat de bassin de l’Oudon

Depuis le 21 janvier, le syndicat du Bassin de l’Oudon a installé une partie de ses équipes dans les anciens locaux de la gendarmerie de Craon, réhabilités et qui appartiennent à la communauté de communes de Craon.

Élus et administratifs du syndicat de bassin de l’Oudon sont installés dans leurs nouveaux locaux de Craon.
© AF

Anciennement situé à Cossé-le-Vivien, le siège du Bassin de l’Oudon se situe désormais sur la commune de Craon. Le deuxième site, lieu de gestion administrative, se situe à Segré-en-Anjou-Bleu. Actuellement, 12 personnes travaillent au sein du syndicat. Deux recrutements sont également prévus pour compléter les compétences du syndicat.

Le syndicat de bassin de l’Oudon est à cheval sur les départements du Maine-et-Loire, de la Mayenne, de la Loire-Atlantique et de l’Ille-et-Vilaine, avec une superficie de 1 489 km2 sur le bassin versant.

Comme tout syndicat de bassin, le syndicat du bassin de l’Oudon s’occupe notamment de l’amélioration de la qualité de l’eau, de la gestion quantitative et de la prévention des inondations.

Pour la période 2020-2025, le contrat territorial Eau (CT’Eau) du Bassin de l’Oudon a défini quatre objectifs avec des actions à mener :

  • préserver et restaurer les milieux aquatiques, les milieux humides et la biodiversité,
  • améliorer la qualité de l’eau, respecter les normes et objectifs de la Directive cadre européenne sur l’eau et répondre aux enjeux d’alimentation en eau potable et de diversification de la ressource,
  • limiter l’intensité des étiages et des inondations dans un contexte de changement climatique,
  • fédérer les acteurs autour du contrat et servir d’exemple pour d’autres territoires.

Sur le site de Craon, trois salariés sont présents à temps plein, pour être au plus près des riverains. Deux techniciens, et une chargée de communication. Les autres salariés peuvent également venir occasionnellement sur le site de Craon, en fonction de leurs besoins. Le prochain sujet important du bassin de l’Oudon aura pour thème le stockage pour l’irrigation des surfaces agricoles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53