Aller au contenu principal

Blé, orge : se préparer à semer

À Laval, sur 24 jours (du 21/09 au 14/10), il est tombé 82 mm. Comme les sols étaient très secs, cette pluie est bienvenue et permet de préparer les terrains dans de bonnes conditions. Pour l’instant, il n’y a pas encore de problème de ressuyage. Les températures sont toujours douces, 1-2 °C au-dessus des normales. Pour l’instant, il y a encore très peu de semis, mais la semaine prochaine, on va rentrer dans la période optimale : 20-31 octobre.

© VG

• La date est un compromis. Les semis précoces sont plus favorables à la levée des mauvaises herbes (en particulier les graminées type ray-grass, vulpin, bromes). Ils seront plus exposés aux pucerons vecteurs de la JNO. Par contre, il faut tenir compte de l’organisation des chantiers et du risque de mauvais temps, avec des difficultés pour semer dans de bonnes conditions.

• En blé, si le sol ressuie bien et que les conditions météo s’y prêtent, on a intérêt à décaler les semis vers la fin de période optimale – d’autant plus si on est confronté à des problèmes de salissement par des graminées, type ray-grass résistant.

L’orge est plus sensible aux mauvaises conditions d’implantation (froid, excès d’eau), donc retarder le semis présente plus de risques. Donc, on conseillera d’intervenir plutôt en début de période.

• Semer suffisamment profond : à une époque, on pouvait conseiller de semer superficiellement, quitte à avoir un peu de grains en surface. Actuellement, il est au contraire souhaitable de semer assez profond. D’une part, beaucoup de désherbages se font à l’automne, avec des herbicides types Défi (prosulfocarbe), ou Fosburi (flufénacet + DFF). Ces produits ont une sélectivité de position donc sont absolument à éviter sur des semis mal recouverts. D’autre part, la réglementation actuelle interdit de laisser des graines traitées en surface. L’année dernière il y a eu des contrôles.

• Un blé a besoin d’environ 150 °C pour lever. Avec des températures moyennes autour de 14 °C, il atteindra le stade « 1 feuille » en une dizaine de jours.

• Maîtriser les densités : pour des semis sur la dernière décade d’octobre, en bonnes conditions, on conseille environ 250 grains/m2 en blé (soit 115 kg/ha pour un PMG de 46 g). Pour des sols engorgés en eau en hiver, on peut monter à 300 grains/m2. Pour de l’orge 6 rangs (lignée), on conseille 200-250 grains/m2 et un peu plus pour l’orge 2 rangs (220-260 grains/m2).

• Surveiller les limaces : le temps est humide depuis presque un mois. Donc, même si les céréales sont beaucoup moins sensibles que le colza, il est souhaitable de surveiller les limaces (surtout en sans labour, derrière colza…). Comme le risque est maximum au moment de la levée, il est utile de mettre des pièges après le semis pour détecter leur présence.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Prix du lait : redonner envie aux producteurs
La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateurs est en croissance pour le 16e mois consécutif. La hausse…
Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Ega : loin de la souveraineté alimentaire
Une nouvelle fois, les agriculteurs de la Fdsea de la Mayenne se sont en rendus dans une grande surface lavalloise, mercredi 20…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Préparer la saison de pâturage en organisant le parcellaire
La bonne organisation de son circuit de pâturage est la première précaution à prendre pour éviter les mauvaises surprises, mieux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53