Aller au contenu principal

Bel : nouvel accord à 350 EUR les 1 000 litres

Pour la 4e année consécutive, un nouvel accord annuel a été signé entre l'APBO et la laiterie Bel, mercredi 2 décembre.

© VG

Ainsi, pour 2021, et « dans la continuité des 3 dernières années de partenariat », indique le Groupe Bel sur son site Internet, le prix de référence annuel négocié du lait conventionnel (référence 38/32) s'établira à 350 EUR/1 000 l. Sont reconduites les primes de 15 EUR/1 000 l pour l'alimentation sans OGM et de 6 EUR/1 000 l pour l'accès des vaches au pâturage. « Un mécanisme d'ajustement du prix de référence, activé en fonction de l'évolution du prix moyen du marché », fonctionnera « dans les deux sens, en cas de détérioration ou de revalorisation du marché », précise l'accord. Avec un prix seuil « qui assure un minimum rémunérateur à 335 EUR/1 000 l et un prix plafond à 360 EUR/1 000 l ». Autres points de l'accord : le déploiement du référentiel Boviwell (2.0) dans les élevages APBO dans le cadre de la santé animale, et une stratégie carbone qui doit s'étendre sur 80 % des adhérents APBO en 2021 pour atteindre 100 % en 2022.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
Consommation : afficher l’origine du lait est illégal !
Voilà un jugement qui va sans doute faire couler beaucoup d’encre et de salive. Le Conseil d'Etat a annulé le 11 mars, un décret…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53