Aller au contenu principal

Agrial : « Confiants, prudents et sereins pour l’année 2021 »

La branche agricole de la coopérative a moins souffert que les autres segments d’activité en 2020. L’activité globale a légèrement reculé. Pour cette année, Agrial joue la prudence, tout en investissant.

Ludovic Spiers et Arnaud Degoulet, respectivement directeur général et président d'Agrial.
© Philippe Delval

« On a tout fait pour que nos agriculteurs puissent produire normalement en 2020. » C’est ainsi que Arnaud Degoulet, président d’Agrial, a résumé l’année passée, lors d’une conférence de presse, lundi 12 avril. Et d’ajouter : « Notre enjeu majeur était de collecter tout le lait ». Dans un contexte compliqué : d’abord l’incendie de l’usine de Luçon le 14 février, puis la crise Covid le mois d’après. La branche lait de la coopérative (3 200 coopérateurs lait de vache conventionnel, 320 en lait de vache bio, 600 en lait de chèvre, 5 200 salariés) a terminé 2 020 avec un chiffre d’affaires de 2,4 Md€. « Dans un contexte laitier très incertain à l’échelle mondiale, la branche Lait d’Agrial réalise une année plutôt satisfaisante », estime la coopérative. Avec des marchés RDH et export « fortement impactés », mais « les activités en grande distribution soutenues à partir du premier confinement ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Signature contrat tripartite lait bio Carrefour LSDH et APLBC
Lait bio : un premier contrat tripartite signé en Mayenne
Les éleveurs bio de l’APLBC, la Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel et Carrefour ont signé, mercredi 28 avril 2021, en Mayenne,…
Système U : « Notre volonté est d’accompagner les producteurs »

Lors de la rencontre avec la FDSEA et les JA de la Mayenne, les agriculteurs ont mis en évidence plusieurs…

Quel prix pour l’herbe en 2021 ?
Chaque printemps, des éleveurssouhaitent vendre ou acheter de l’herbe sur pied ou récoltée. Les transactions concernent…
« C'est important de rétablir des vérités »
Depuis mai 2019, Élise Sassa a créé son exploitation de chèvres laitières et son atelier de transformation sur la commune de…
Dégâts de sangliers : ayez le réflexe « battue »
Comme chaque année, à la même période, corvidés et sangliers saccagent les semis de maïs. Pour les sangliers, les battues sont…
Photovoltaïque en Mayenne
Des agriculteurs mayennais investissent dans l’énergie solaire
Que ce soit pour de l’autoconsommation ou de la vente, l’énergie solaire séduit de plus en plus d’agriculteurs mayennais. Si l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53