Agri53 06 juin 2019 à 13h00 | Par Agrafil

La Fnb appelle à développer « très vite » l’export vers la Chine

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Alors que le Brésil a suspendu ses exportations vers la Chine après la découverte d’un cas d’Esb « atypique », la Fnb a appelé les entreprises de l’aval à « saisir, dans les plus brefs délais, cette opportunité ». Dans un communiqué du 4 mai, la fédération exhorte les industriels à « exporter, très vite, des volumes significatifs de viandes bovines françaises vers la Chine ». Après 17 ans d’embargo lié à la maladie de la vache folle, le marché chinois a été rouvert à la France par un accord le 25 juin 2018. Cinq entreprises françaises disposent d’un agrément leur permettant d’exporter en Chine, rappelle la Fnb : SVA Jean Rozé, Sicarev, Elivia, Puigrenier et Bigard. En un an, seulement 6 tonnes de viande bovine française ont été expédiées vers l’Empire du Milieu, déplore la FNB. D’après elle, « l’industriel majoritaire du secteur (Bigard, Nnlr) justifiait cette absence de volumes exportés vers la Chine par l’omniprésence (…) de la concurrence brésilienne. » Avec la suspension des expéditions du Brésil, les industriels français « n’ont plus aucune excuse », affirme la FNB.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui