Agri53 11 avril 2019 à 11h00 | Par Vincent Gross

Jérôme Landais, nouveau président de la Fdsea 53

Depuis lundi, la Fdsea de la Mayenne a un nouveau président : Jérôme Landais, ex-premier secrétaire général.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © VG

« Je n’aurais pas pensé devenir, un jour, président de la Fdsea ! » Jérôme Landais, qui occupait
depuis 5 ans le poste de secrétaire général du syndicat majoritaire, a été élu, lundi, à la  présidence de la Fdsea de la Mayenne avec 31 voix sur 33 votants. Le successeur de Philippe Jehan n’est donc pas un inconnu : « je suis entré aux JA de mon canton, puis à la section communale
de la Fdsea et au conseil de la Fdsea à 36 ans ».
A 50 ans, installé en individuel à la tête d’une exploitation de 95 ha, avec une production de
300 000 litres, il lui a fallu le temps nécessaire pour s’organiser avant d’accepter d’être candidat. « Pour être un bon président, il faut être cohérent, organisé chez soi, car je suis agriculteur avant tout. » Et même s’il salarie une personne 3 jours par semaine, une réorganisation a été nécessaire chez lui et au sein de la Fdsea. Florent Renaudier (lait et volailles à Laubrières) conserve son poste de 1er vice-président, Stéphane Loupy, éleveur laitier avec son épouse à Champgenéteux a été élu, à l’unanimité, secrétaire général. Il était déjà secrétaire général adjoint. Entre également au bureau, Jean-Yves Guérot, éleveur de volailles à Changé.

Autour du nouveau président, l’équipe s’est étoffée afin de se répartir les différents dossiers pour ce court mandat, car Jérôme Landais a déjà prévenu qu’il « irait jusqu’au prochain congrès
de 2020 ». Les élections dans les communes et les cantons auront lieu à partir de la fin de cette année 2019, pour une nouvelle mandature qui débutera après les élections au congrès de 2020.

Sujets d’actualité

Le point presse de lundi était aussi l’occasion de faire un tour des questions d’actualité pour la Fdsea.
• Premier sujet de préoccupation : l’application de la loi Egalim. « Nous allons vérifier si les négociations entre les industriels et les Gms ont bien suivi la loi », annonce Jérôme Landais. Le syndicat, qui va continuer les vérifications des étiquetages, demande « à l’État de faire son travail de contrôle ».
• Autre préoccupation : le retour de la valeur ajoutée, notamment avec le lait. « La date de fin des négociations commerciales était le 28 février, cela veut dire que depuis le 1er mars on doit avoir un impact positif sur nos produits », estime Florent Renaudier.
• Troisième point évoqué : la diminution des charges par les achats groupés pour les adhérents Fdsea. Si certains sont en place depuis plusieurs années, comme le fuel ou les bâches et ficelles, celui de l’électricité est en renouvellement — avec un gain de l’ordre de 8 à 12 % — un contrat a été négocié pour le gaz « destiné surtout aux élevages hors sol », et un achat de caméras de surveillance a également été obtenu. « C’est en abaissant nos charges que nous pouvons aussi
augmenter nos revenus », résume Jérôme Landais.
• Dernier point agricole, le dossier irrigation. « Quand il y a trop d’eau, nous devrions pouvoir la stocker pour l’utiliser afin d’arroser lors des périodes sèches », résume Jérôme Landais. Du bon sens, mais « ce dossier est compliqué », mêlant, entre autres, réglementation sur l’eau et changement climatique.

Un 21 juin festif

La Fdsea 53, c’est aussi l’organisation d’événements pour mieux faire connaître les métiers de l’agriculture. Ce sera le cas le 21 juin, jour de la Fête de la musique, à Laval. Esplanade
du Château Neuf, plusieurs animations seront organisées pour se rapprocher du grand public : bal,
dégustation de produits avec le réseau Bienvenue à la Ferme… « Communiquer c’est aussi notre
métier », conclut Jérôme Landais.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Madeleine (53) | 12 avril 2019 à 14:47:04

bonjour BON courage a JER0ME LANDAIS POUR LE POSTE DE PRÉSIDENT ET FÉLICITATIONS MOTIVES LES AGRICULTEURS

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui