26 octobre 2018 à 09h00 | Par Vincent Gross

Fièvre porcine africaine : la préfecture relaye le plan d’action ministériel

Abonnez-vous Imprimer
- © Préfecture de la Mayenne

Dans un courrier du 22 octobre, le préfet de la Mayenne Frédéric Veaux insiste sur
l’application « avec la plus grande rigueur », du plan ministériel d’action contre la peste porcine africaine (ou fièvre porcine africaine), virus signalé actuellement en Belgique et dans des pays de
l’Europe de l’Est depuis 5 ans. « Cette alerte sanitaire de niveau maximal nécessite une mobilisation collective, notamment des éleveurs et des chasseurs, pour éviter le risque d’introduction ou la propagation de cette maladie sur notre territoire. »
L’enjeu est de taille : perdre le statut indemne de fièvre porcine africaine se traduirait par la fermeture des frontières pour une filière porcine qui exporte 40 % de sa production nationale. « Le département de la Mayenne, qui compte plus de 500 élevages professionnels et deux abattoirs spécialisés de premier rang national, pourrait être particulièrement impacté », souligne le préfet. La fièvre porcine africaine se transmet par les animaux infectés, les matériels, les véhicules et les personnes ayant été en contact avec des animaux infectés et aussi par les viandes et charcuteries issues d’animaux infectés.
Le représentant de l’État rappelle qu’une déclaration de détention de porcs ou de sangliers, que ce soit à titre professionnel, de consommation familiale ou comme animal de compagnie, « est obligatoire dès un seul porc ou sanglier détenu, ce à compter du 1er novembre ». La déclaration s’effectue auprès de l’Ede au 02 43 67 37 30.

Mesures sanitaires, recommandations, symptômes

Les mesures sanitaires suivantes sont à respecter :
- Ne nourrissez pas vos porcs ou sangliers avec des restes de repas.
- Empêchez tout contact de vos porcs ou sangliers avec des sangliers sauvages (clôtures aux
normes, murs, mise en bâtiment...).
- N’introduisez pas de porc ou sanglier venant d’un pays infecté.

Des recommandations :
- Tout visiteur doit mettre une tenue et des bottes propres et se laver les mains avant d’entrer
en contact avec vos animaux.
- Empêchez tout contact de vos porcs ou sangliers avec des personnes ayant été en contact
avec des porcs ou des sangliers des pays infectés (élevage ou chasse) depuis moins de
48 h.
- Si vous êtes chasseur, n’introduisez strictement aucun matériel de chasse (tenue, bottes,
voiture), ni trophée ni chien de chasse dans l’élevage. Lavez-vous les mains au savon au
retour de chasse.

Les symptômes des animaux atteints :
Si vous constatez une perte d’appétit, de la fièvre (+ de 40 °C), un abattement, des rougeurs
sur la peau notamment sur les oreilles et l’abdomen, ou une mortalité anormale, contactez
votre vétérinaire sans tarder.

Les commentaires ont été suspendus pour cet article

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui