06 décembre 2018 à 16h00 | Par Vincent Gross

Festival d’Évron : l’inter-races femelle pour Didier Carré

Samedi 1er décembre 2018, le foirail d’Évron accueillait la 22e édition du concours d’animaux de viande de Noël. 285 bovins étaient présents.

Abonnez-vous Imprimer
Didier Carré (à droite), accompagné de son fils et d’un ami, pose fièrement avec sa plaque et la Charolaise primée à l’inter-races femelle, samedi 1er décembre 2018 à Évron.
Didier Carré (à droite), accompagné de son fils et d’un ami, pose fièrement avec sa plaque et la Charolaise primée à l’inter-races femelle, samedi 1er décembre 2018 à Évron. - © VG

« C’est une Charolaise de 3 ans que j’ai achetée il y a 18 mois. Elle a une bonne conformation. Elle est très lourde : 1 150 kg, et elle devrait atteindre les 750 kg de viande. Elle a aussi une très belle couleur, un cuir fin. Elle est élégante, c’est aussi ce qui a fait la différence. » Didier Carré, éleveur à Saint-Fraimbault-de-Prières, sourire aux lèvres, n’est pas peu fier de sa victoire. Il repart d’Évron avec la plaque de la meilleure femelle inter-races. Le Mayennais est un habitué des récompenses (il était reparti du Festival de septembre avec la même plaque pour une Charolaise 3 ans et demi). Récompenses qu’il partage aussi avec son fils, Jean-François, installé dans la même commune. « Nous travaillons ensemble, père et fils, sans être en Gaec. Chacun a son exploitation, son élevage. » Quant à sa Charolaise « de Noël », également « Grand prix d’excellence » en Charolais femelle 1re section, elle a été achetée en toute fin de journée à 10,50 €, par les abattoirs de Kermené.
Chez les mâles, c’est un éleveur sarthois, Vincent Béatrix, de Saint-Ouen-en-Champagne qui s’est vu adjuger, pour la première fois, la plaque de l’inter-race, avec un Rouge des Prés, champion de la 1re section de la race. Une bête achetée par le Super U de Gorron à 10 € le kg.
Enfin, en catégorie « vaches », la plaque de l’interrace est revenue à la Scea Bouchaillère avec une Parthenaise possédant « beaucoup de finesse », achetée par les éleveurs « il y a 7 ou 8 mois » et dont le poids de carcasse est estimé « entre 550 et 560 kg ». La bête a été acquise pour 14 euros le kg par la boucherie Mellier, de Eu, en Seine-Maritime. La Scea Bouchaillère, installée à Sevremoine, dans le Maine-et-Loire, avait déjà remporté l’inter-race femelle en septembre.

À la fin de ce concours, 245 bovins avaient trouvé preneurs, soit un taux de 86 %. C’est un peu moins que l’an passé. Certains sont donc repartis déçus, comme les membres de ce Gaec de la Mayenne qui n’ont vendu qu’une bête sur les trois présentées. Pourtant, le nombre d’animaux était moins important qu’annoncé. Ainsi, sur les 320 bêtes inscrites, 17 ont été recalées dès leur arrivée par la commission de conformité du Festival et 18 ne sont pas venues. « Mais c’est la demande qui décide… »
Côté prix, on entendait de-ci, de-là, des propositions d’achat autour de 6,50 € le kg pour des animaux titrés « Grand prix d’excellence » ou « Prix d’excellence ». Et c’est, comme souvent, Bigard qui a le plus acheté d’animaux (60), suivi de près, pour par la Société vitréenne d’abattage (36), la Socopa (30), ou encore les abattoirs de Kermené du Groupe E.Leclerc (30) également. La Sevi (Alençon) a acquis 19 bovins, 17 pour Privileg, 16 respectivement pour Aim et Charal et 15 pour Super U.

Les commentaires ont été suspendus pour cet article

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui