28 septembre 2018 à 14h00 | Par Vincent Gross

« Échange constructif »

Abonnez-vous Imprimer

C’est en ces termes que Quentin Guillemain, président de l’association des familles victimes de Lactalis a résumé l’entretien qu’il a eu, mardi, avec le préfet de la Mayenne. Il était accompagné de sa vice-présidente Ségolène Noviant. Dans le détail, Quentin Guillemain a souligné la « transparence » de cet entretien de plus d’une heure. « On nous a donné des éléments sur les conditions mises en œuvre pour la reprise de production de l’usine. Cette transparence est un moment fondateur. Nous avons des réponses à nos questions. On sent qu’il y a eu une action de l’État. »Pour autant, selon nos confrères de France Bleu Mayenne, l’association appelle toujours au boycott de la marque Lactalis. « Comment voulez-vous que des consommateurs fassent confiance à une entreprise qui ne fait pas preuve de transparence ? » s’interroge-t-il.

Les commentaires ont été suspendus pour cet article

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui