06 décembre 2018 à 15h00 | Par Roxane de Witte

Des conseils pour des veaux en bonne santé

Le Groupement de défense sanitaire de la Mayenne a commencé, le 5 décembre, son tour hivernal des cantons mayennais pour présenter son bilan à ses adhérents et parler des conditions de naissance et d’élevage du veau.

Abonnez-vous Imprimer
- © RW

Une trentaine d’agriculteurs étaient présents dans la salle des fêtes de Loiron, ce mercredi 5 décembre, et ont été agréablement surpris par le fil rouge de la présentation du Gds : une pièce de théâtre. « On veut innover, c’est une façon de faire passer des messages d’une façon différente », explique Philippe Pillons, directeur de Gds 53. Cette année, les réunions tourneront autour du veau. « On a encore beaucoup de progrès à faire sur les veaux, le taux de mortalité est de 14 % en Mayenne », expose le directeur.

Anticiper et organiser son travail

Le premier message des comédies du « Gaec Vod’avenir » est que le travail des exploitants est plus efficace lorsqu’il est organisé et anticipé. Le Gds a présenté l’utilisation du logiciel Icownect, qui permet de répertorier tous les bovins ainsi que les tâches spécifiques à effectuer sur chacun, dans ce carnet sanitaire. C’est aussi le moyen de répertorier tous les soins effectués « ça permet d’éviter les oublis », explique l’animateur.

Dans la même démarche d’organisation du travail le détecteur de vêlage : Smart vel est présenté. Non invasif pour la vache il détecte, d’après la présentation, 95 % des vêlages. Ce genre de détecteur permet d’avoir des alertes, les exploitants peuvent mieux organiser leur temps et « intervenir plus efficacement, sans revenir plusieurs fois, ce qui évite au bovin un stress supplémentaire ».

Prévenir maladies et infections

L’autre grand message de la présentation : les conditions sanitaires de naissance et d’élevage. « Il faut absolument un box dédié aux naissances qui soit nettoyé, désinfecté et paillé généreusement à chaque vêlage », explique l’intervenante du Gds. « Il faut très vite veiller à ce que les voies respiratoires soient dégagées. Pour aider la respiration, il a été prouvé que frictionner le veau pour le nettoyer aide », explique l’experte.

Pour que le veau soit en bonne santé, il est également nécessaire que la température ne soit pas trop basse (entre 13 et 20 degrés). « Il ne faut pas de courant d’air ou d’humidité. S’il a froid, toute son énergie lui sert à se réchauffer et il est très vulnérable », décrit la spécialiste, si besoin il faut utiliser une lampe à infrarouge pour réguler la température. Dès sa naissance il également important que le veau se nourrisse du colostrum qui lui apportera les anticorps qu’il n’a pas encore.

Le tour des cantons se poursuit jusqu'au 14 décembre :

Lundi 10 décembre à Craon, 11 h, salle des Mûriers
Mardi 11 décembre à Villaines-la-Juhel, 11 h, salle des églantines, 10 rue Gervaiseau.
Mercredi 12 décembre à Mayenne, 11 h, SAS de la salle polyvalente rue Volney
Vendredi 14 décembre à Brée, 11 h, salle des fêtes, 9 rue des Deux Evailles.

Inscriptions au 02 43 53 53 54 ou à gds53@reseaugds.com

Les commentaires ont été suspendus pour cet article

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui